Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: MelHp7 Signé [Signaler ceci]
Date: 22/11/2021 21:54 Title: De la parfumerie à la pestilence

Bravo ! J'aime beaucoup le dédain et le désintérêt avec lequel est annoncée la mort de la victime qui fait du protagoniste un personnage plus intéressant que le présupposé meurtre. Le choix des mots, le style, le ton, sont justes et subtiles, parfaitement dosés comme les senteurs d'un parfum tout sauf bon marché. J'ai très envie de lire la suite.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/08/2021 22:30 Title: De la parfumerie à la pestilence

Bon et bien non seulement c'était crédible mais en plus c'était bien ça ! C'est bien car on a vraiment toute la description de sa vengeance, on vit le truc avec elle. Elle voulait blesser Jeannine Canestrier c'est chose faite car visiblement il ne lui reste plus rien.

On apprend que sa fille a pu fuir pour les Etats-Unis, c'est au moins une bonne nouvelle pour elle.

Elle s'est montrée patiente pour obtenir sa vengeance, faire ingérer du verre pilé petit à petit c'était ingénieux. On comprend pourquoi elle tenait tant aux cafés du matin. Et finalement cerise sur le gâteau, elle s'installe désormais dans le domaine Canestrier. Elle s'est séparé de son mari du coup ? C'est évoqué que les choses sont devenues compliquées entre suite à la mort de leur fils mais je n'avais pas capté qu'ils s'étaient séparés. Bon ce serait plausible en tout cas qu'ils n'aient pas pu surmonter cela.

Bravo à toi pour ce texte !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/08/2021 22:15 Title: De la parfumerie à la pestilence

Avoir un point de vue différent à chaque chapitre nous permet d'avoir une idée de comment se place chaque personnage dans cette famille et comment il la perçoit. Ici on a la confirmation que son père préférait son fils à sa fille. Jeannine soupçonnait une relation entre la femme Giordano et Pierre-Arthur. Si c'est bien le cas, serait-ce en lien avec sa mort ? Ce qui est troublant c'est que visiblement cette relation serait intervenu après la noyade du fils. Donc ça pourrait être une relation en vue de se venger derrière. En tout cas ça se tiendrait.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/08/2021 22:03 Title: De la parfumerie à la pestilence

Nous découvrons donc la famille Giordano et son lien avec la famille Canestrier grâce à Adam. Avec lui les soupçons se portent en dehors de sa propre famille. Il semblait aimer, à sa façon, son fils. Par contre on sent qu'il a plus de difficultés avec sa fille. Il n'a pas beaucoup d'estime pour ses rivaux.
La mort de Pierre-Arthur, est-ce réellement une histoire de vengeance ?

Je me demande qui va être désigné par la soeur du défunt ?

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/08/2021 21:53 Title: De la parfumerie à la pestilence

C'est bien d'avoir le point de vue de la soeur de Silvère et une nouvelle hypothèse pour ce meurtre. Finalement je me dis qu'ils vont chacun avoir leur théorie sur ce qu'il s'est passé. Dans ce cas je me demande ce que les autres ont en tête.

J'ai bien aimé ce chapitre qui se centre sur la relation entre Amarante et Alice. J'espère qu'elles pourront réaliser leur projet de départ pour les Etats-Unis. Je suppose que cette situation n'est pas simple pour Amarante car d'un côté elle exècre cette famille, mais de l'autre c'est aussi grâce à cette famille qu'elle travaille. Bon même si je ne doute pas qu'elle aurait pu s'en sortir sans et trouver un autre travail si tel n'avais pas été le cas. Le constat est qu'à l'heure actuelle son activité professionnelle est liée à sa famille.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/08/2021 21:43 Title: De la parfumerie à la pestilence

Bonjour Xuulu,

Ce premier chapitre est très intéressant et intrigant aussi. Tu plantes bien le décor. On découvre Silvère et aussi sa famille à travers ses yeux à lui. Cette famille semble en effet ne pas être simple. La rivalité entre la mère de Silvère et son oncle, le grand-père qui semble être particulier aussi. Bon et puis il y a tout de même cet oncle qui est mort. Silvère a-t-il vu juste concernant sa mort ?

Reviewer: MaPlumeAPapote Signé [Signaler ceci]
Date: 27/02/2021 23:11 Title: Etincelles

Coucou Clo ! (je te poste cette review un peu en retard, je l'avais écrite sur un word durant ma lecture mais je n'avais pas pu la poster avant..., je me rattrape donc comme je peux maintenant haha)

Ton texte m’intriguait beaucoup pendant ma lecture. J’essayais vraiment de voir où tu voulais en venir avec cette perte de mémoire et les actes de Gen. On sent particulièrement bien son angoisse et son besoin de fuite. Et c’est paradoxal car elle ne parvient pas à se l’expliquer, à nous l’expliquer. Du coup, je dirai que c’est presque décuplé car on ne fait attention qu’à ça pour essayer de glaner des informations, comprendre.

Mais ce que j’ai préféré, c’est la chute ! Le fait qu’elle attende qu’il parte pour se ruer à l’intérieur et appeler la police. Au début, je me demandais pourquoi elle faisait ça si elle ne se souvenait plus ce qu’elle devait leur dire. Mais en réalité elle se souvient de la chose la plus importante et là, quand j’ai vu cette dernière phrase, ça m’a fait froid dans le dos !

Bravo à toi pour ce texte ! Et bon courage pour ce dernier round !

Plume

Réponse de l'auteur:

Re :) Je te réponds avec encore plus de retard, pas si grave haha ^^ Je ne savais pas trop comment finir justement, je voulais qu'elle s'en sorte et dans la laisser s'enforcer dans la neige, c'était la condamner la pauvre !

Reviewer: MaPlumeAPapote Signé [Signaler ceci]
Date: 27/02/2021 23:10 Title: De la parfumerie à la pestilence

Coucou Xuulu, (je te poste cette review un peu en retard, elle attendait bien au chaud sur mon document word mais je n'ai pas eu le temps de te la poster avant, j'en suis navrée...)

Comme j’attendais avec impatience de lire ce dernier chapitre ! J’ai été d’abord un peu surprise de ne pas voir le point de vue d’un des membres de la famille mais finalement c’était une agréable surprise parce que Elisabeth est une coupable parfaite ! L’histoire de la perte de son fils m’avait mis un peu la puce à l’oreille même si ça aurait pu être quelqu’un d’autre pour un autre mobile (tu as si bien travaillé tes personnages qu’ils auraient sans doute pu tous, enfin la majorité, être le coupable dans un sens). Je me demande juste si tu avais cette fin en tête depuis le début ?
J’ai beaucoup aimé le rythme de ton texte. Ces descriptions au début sur l’entrée du personnage sans que l’on sache de qui il s’agit. Comme si elle entrait dans un univers passé (c’est un peu l’impression que ça m’a fait, je ne sais pas trop pourquoi pourtant le local est toujours en fonctionnement). Par la suite, tout s’enchaine et les pièces du puzzle s’emboitent. Tu avais déjà donné pas mal de pistes mais là, on voit toute la douleur d’une mère ayant perdu son fils après l’avoir tant aimé. Et comment elle a, doucement, construit son plan. La mort qu’elle a prévu pour l’un des membres de cette famille était terrible. Lente et si calculée… Pourtant, j’avais l’impression qu’elle s’était finalement bien entendu avec lui non ? Ou peut-être qu’elle a fait semblant… Je trouve ça juste triste qu’elle s’en soit pris à lui plutôt qu’à d’autres car Pierre-Arthur ne semblait pas être le plus mauvais ^^ Mais c’était le plus accessible apparemment (car son choix s’est d’abord porté sur Jeannine).
Ce que je trouve magistral dans cette fin c’est vraiment le retournement de situation. Depuis le début, on cherche le coupable pour le punir (enfin on a envie qu’il soit arrêté). Ici, j’étais quand même contente de voir le travail qu’elle avait fait et surtout de voir qu’elle arrivait jusqu’au bout sans encombre et sans que personne ne sache. Mieux encore, les Canestrier n’étaient pas les coupables mais elle a réussi à les faire plonger et à récupérer l’affaire. C’est une vengeance diabolique mais en connaissant la famille … J’en suis pas trop triste. Peut-être juste pour Silvère qui doit supporter sa mère encore ^^
Vraiment un grand bravo à toi pour ton histoire si bien travaillée et tes personnages si intéressants ! J’espère pouvoir avoir encore l’occasion de te lire par la suite :)
Plume

Réponse de l'auteur:

Coucou Plume!

Pas de problème pour le retard haha! Qu'est-ce que tu es organisée, avec un Word pour les reviews! Chapeau!

J'étais tout à fait partie sur un dernier chapitre du point de vue de Pierre-Arthur aussi, donc ta surprise est parfaitement justifiée. J'ai dû y renoncer pour répondre aux contraintes, et finalement le résultat me convient ainsi.

J'ai effectivement essayé de donner des mobiles à plusieurs personnages, pour brouiller les pistes aux yeux du lecteur mais aussi pour me laisser des portes ouvertes pour la suite des chapitres! Je n'avais pas du tout cette fin en tête dès le début, au tout début je voulais que chaque membre de la famille en accuse un autre et que ça fasse une boucle qui se termine par le suicide de Pierre-Arthur, mais ça manquait totalement d'épaisseur et les contraintes m'ont guidée vers autre chose alors j'ai abandonné l'idée en cours de route. A la fin du 4e chapitre, j'avais comme possibilité de garder le suicide ou de faire d'Alice, de la mère ou de Mme Giordano la meurtrière. J'ai choisi la dernière! C'est celle qui me convenait le mieux et pour laquelle j'avais le plus d'idées.

Tu as raison pour le local, j'ai cherché moi aussi une explication plausible: on pourrait dire que les fleurs installées là doivent y rester pendant quelques semaines, et que quand Mme Canestrier a donné les clefs à Mme Giordano, le local n'avait pas été vidé. Il peut arriver, dans des grandes maisons ou des domaines, que certains ameublements ou aménagements restent en cas de changement de propriétaires. Comme elles font le même métier, je me suis dit que Mme Giordano n'aurait pas exigé que le local soit vidé.

Oui, je pense que Mme Giordano s'entendait bien avec Pierre-Arthur, mais ça ne pesait rien face à sa douleur plus ancienne. En fait, on ne sait pas s'il n'était pas le plus mauvais! On a pas eu accès directement à ses pensées, et je t'assure que la fiche personnage que j'ai sur lui n'est pas jolie-jolie haha. C'est plutôt la construction des points de vue qui donne l'impression que c'est le plus sympathique de la famille (alors que j'aurais tendance à dire que cette personne est plutôt Adam).

C'est vrai que les Canestrier ont vécu une belle déchéance, mais comme tu le dis ils ont des choses à se reprocher!

Merci mille fois pour ton commentaire, tes remarques et tes compliments, ils sont très précieux pour moi.

Reviewer: bellatrix92 Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 19:29 Title: Leyme

Ce dernier chapitre est vraiment terrible, mais super bien écrit. La situation doit être effroyable, même pour des spectres. En tout cas bravo pour tous tes textes, tu t'en es super bien tirée avec toutes tes contraintes et ce cadre que tu as choisi.

Ce rassemblement de fantômes et le ton sur lequel tu les décris me fait un peu penser à Blanche-Neige et les lance-missiles pour l'ambiance, même si tu n'es tpas dans la parodie.

Bon courage pour le concours!



Réponse de l'auteur: Oui, c'est un texte assez terrible, je ne me suis pas poilée en l'écrivant ! Merci pour tes compliments ! Je ne l'ai jamais lu même si j'aime beaucoup les autres textes que j'ai lu de Catherine Dufour ! Merci !

Reviewer: bellatrix92 Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 19:20 Title: De la parfumerie à la pestilence

Dans la catégorie Polar, on ne fait pas mieux! J'ai adoré cette fin et ce personnage de vengeresse. C'était super bien trouvé!

J'ai beaucoup aimé de manière générale tes personnages très sombres et particulièrement apprécié le fil et les explications de ton histoire.

Bonen chance pour le concours!

 



Réponse de l'auteur:

Coucou Bella!

Merci pour ton commentaire et tes compliments :)

J'ai aussi une affection particulière pour les femmes vengeresses dans la fiction, je les trouve toujours intéressantes. Je suis ravie que mon histoire t'ait plu, à très bientôt!

Reviewer: Eejil9 Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 12:44 Title: L'ombre du Manoir

Eh bien eh bien, en voilà une fin marquante ! Ce n'est pas une review de la Saint-Valentin parce que j'aurais lu ton chapitre de toute façon... Mais je suis bien contente de passer par là !

Pour moi, c'est le chapitre le plus réussi depuis le début ! Tu as su gérer ta chute à merveille, bravo ! J'ai trouvé les contraintes si bien intégrées que je ne les ai sincèrement pas vues passer. J'ai trouvé ça très efficace et très vivant de faire intervenir d'autres personnages qui rendent l'ensemble de l'intrigue beaucoup plus claire. J'ai beaucoup aimé la chute et l'évasion ratée, aussi !

En bref, bravo pour cette histoire et pour avoir réussi à tenir une histoire suivie malgré les contraintes !

Bonne chance pour cette manche !

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 12:24 Title: Etincelles

Quel chapitre fort en sensation ! J'aime beaucoup le suspens qui monte avec les souvenirs qui reviennent mais pas vraiment et puis la chute à la fin où on devine ce qui s'est passé réellement. Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur:

Oui, cette contrainte était très chouette pour faire durer le suspens, je me suis bien amusée à écrire ;)

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 12:18 Title: Leyme

Oh, quel triste dernier chapitre ! Les pauvres parents ! J'aime beaucoup l'amitié entre Franz et Clara. Ils sont mignons ensemble même si évidemment c'est triste que Clara soit là...
Bravo pour la construction de Leyme, c'est superbe ! Bonne chance pour le concours !

Réponse de l'auteur: Merci beaucoup ! Oui, c'est une sacrée construction, je me fais littéralement avaler par le texte ! Merci !

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 12:13 Title: Lilychx dans : "Les ombres du Manoir"

Waouh ! Ce chapitre est superbe ! J'adore ! Surtout pour l'issue mortelle. Et puis les articles de journaux à la fin. c'est trop bien !

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 21/02/2021 12:09 Title: Les ombres du Manoir

On dirait que les contraintes sont faites pour cette histoire. C'est juste parfait, j'aime beaucoup. Surtout avec toutes les références aux étoiles. Bonne chance pour le concours !

Pas de résultats trouvés.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.