Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La valse des mirages
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: hazalhia Signé [Signaler ceci]
Date: 07/10/2021 22:02 Title: 5. La fin

C'est un texte magnifique Roxane. On se laisse porter par l'histoire, par tes mots et la poésie qui s'en dégage. 

Même après l'avoir fini, tes tournures de phrases que je trouve si jolies me restent en tête. Un peu comme comme un bonbon au chocolat dont le gout reste en bouche après l'avoir dévoré  mangé (je ne sais pas si c'est la comparaison la plus heureuse, mais c'est la seule qui m'est venue :mg:)

C'est une très belle découverte, je suis contente d'être tombée dessus pour la Coupe :)

Reviewer: MelHp7 Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 18:40 Title: 5. La fin

Quelle claque ! Je me suis totalement identifiée à Cécile, la triste Cécile qui n'est plus que l'ombre d'elle-même depuis que son cher amour est parti, mais surtout parce qu'il y a peu de chance qu'il ne revienne jamais. Ca me déchire le coeur rien que de m'imaginer à sa place. Mais alors la contexte historique de la guerre, qui ajoute à l'histoire le fait que bah en fait ça a été vécu ainsi (ou presque), ça fait d'autant plus mal. J'ai versé une (mini) larme au chapitre 4, parce que Cécile est déchirée, ou en tout cas son coeur l'est. Et sans parler du fond, tu as une si belle plume, un style qui colle parfaitement avec l'ambiance et le contexte. C'est si beau que s'en est émouvant. Vivement d'autres histoires !

PS : lire sur fond de Ludovico Einaudi - Seven Days Walking comme tu l'as suggéré était une sacré bonne idée (qui cela dit m'a achevé)

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 21:12 Title: 5. La fin

C'est mimi comme fin. L'évolution de leur relation à travers l'apprentissage de leurs langues respectives est une superbe idée, on retrouve la passion pour la poésie de Cécile et André. Et puis ce rapport à André, la description de Gustav qu'elle fait, c'est trop choupi.
Par contre, il y a quelque chose qui me turlupine : l'absence, le vide dans les yeux de Gustav, d'où ils viennent ? Une femme ou une famille qu'il a laissé chez lui, je crains. Ou un camarade tombé ?
Enfin, c'est une belle histoire superbement écrite, je m'y suis bien plongée (mais décidément la romance c'est pas mon genre de lecture XD)

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 21:00 Title: 4. Formes nocturnes

Je suis un peu déçue par ce chapitre, je te l'avoue, parce que j'ai l'impression qu'on tourne en rond avec la chaleur, l'absence d'André et la présence de Gustav. Je vois bien que l'évolution que vit Cécile ici est importante pour la relation naissante et qu'elle est bien écrite. Par contre je les trouve quand même bien agaçant les deux à ne pas réussir à communiquer. J'aime beaucoup la fin où enfin ils se remarquent.

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 20:40 Title: 3. La baignade

Oh, franchement les hommes qui se croient tout permis --> C'est bien sympa que Cécile va se baigner mais elle aurait pu se douter que quelque chose de ce genre allait arriver après toutes les rumeurs qu'elle a écouté juste avant. Elle a de la chance que son Allemand soit là pour la sauver. Il préférerait certainement aussi être chez lui et pas chez elle... Enfin bref, je trouve que Cécile est plutôt aveugle de ne pas voir qu'il fait vraiment tout pour l'aider là. Mais c'est super écrit, je me sens vraiment dans l'histoire (et m'énerve sur les personnages ^^)

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 20:19 Title: 2. Entre femmes

C'est chapitre sur une note bien plus joyeuse avec ces commérages dans le lavoir. J'imagine ça très bien se passer dans chaque village avec les ragots qui se mettent à rouler, les échanges sur tout et n'importe quoi, et évidemment sur l'ennemi qui est quand même la nouveauté du coin.
Il faut dire que c'est bien intriguant le comportement de celui qui loge chez Cécile et Marthe par rapport aux autres, ça confirme l'attitude qu'il avait déjà en arrivant. Et les deux femmes sont entourées par un fantôme de plus. Elles vont pouvoir ouvrir une maison hantée bientôt ! XD

Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 18/07/2021 19:33 Title: 1. Cécile et le silence

C'est un premier chapitre très doux et nostalgique, comme enveloppé dans la flanelle que tu évoques à la fin. Cécile se rappelle son mari, Marthe doit la sortir de ses rêveries pour qu'elle se confronte au monde réel qui s'introduit chez elle de force avec ce soldat allemand qu'elle doit loger (en réalité elle a bien de la chance, en plus il n'a pas l'air bien méchant). Il y a de la résignation dans ce silence parce qu'il n'y a plus beaucoup d'espoir. Mais à tous les coups c'est un début prometteur pour une romance XD

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 22:25 Title: 5. La fin

Ce dernier chapitre est très poétique aussi. La situation n'est pas simple pour les deux, surtout pour Cécile d'ailleurs car les femmes qui étaient proches des Allemands durant cette période se faisaient tondre en place publique. Enfin là visiblement tout se fait caché au sein de la maison de Cécile et Marthe ne doit pas être au courant non plus. Je suppose qu'ils se montrent discrets.

J'aurais en effet bien vu un chapitre de plus avant celui-ci pour montrer leur rapprochement. Même si on comprend que cela ne s'est pas fait en une nuit (en référence au chapitre précédent) mais j'aurais bien aimé voir l'évolution de leur relation.

Bravo à toi pour ce texte en tout cas et j'espère pouvoir te relire prochainement sur le Héron. Je te le redis tu as vraiment un très joli style d'écriture qui mérite d'être partagé.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 22:14 Title: 4. Formes nocturnes

Ce sera désormais Gustav, finalement il devient moins étranger pour nous en même temps que pour Cécile. Avant on ne connaissait pas son prénom car ça lui était égal.

Ce chapitre est court, mais c'est le chapitre de paix, d'apaisement entre eux. Et la fin est émouvante avec leur désolé.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 22:09 Title: 3. La baignade

Le début de ce chapitre donne l'impression qu'André serait toujours vivant ? La façon dont elle évoque ses lettres au présent donne en effet le sentiment qu'elle en reçoit toujours et qu'elle saurait donc où il se trouve.

Bon, on va dire que ce n'était pas forcément très malin de sa part de partir se baigner seule comme ça. Surtout après avoir entendu tout ce que racontaient les autres femmes au lavoir. Ou alors elle n'a pas conscience de cela et s'en est détaché comme si ça ne la concernait pas. A vrai dire je ne sais pas trop comment interpréter cela chez elle. Car pourtant on sait qu'elle a conscience de l'occupation, même si son Allemand se faisait discret. Ou alors vu qu'elle avait trop chaud et ne se sentait plus à l'aise dans ses vêtements, son désir de fraîcheur, de baignade était plus fort que tout et elle s'est offerte cette parenthèse enchantée en omettant tout le reste et le contexte surtout.

Sa colère à la fin est compréhensible, même si elle ne semble pas adressée à la bonne personne. Parce qu'en fait on dirait que c'est peut-être le plus sympa de tout le village.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 21:58 Title: 2. Entre femmes

J'aime bien l'ambiance de celui-là dans le lavoir. C'est vrai que c'était un lieu propice aux ragots, aux racontages d'histoires. Bon ceci dit vu la pénibilité du truc, surtout la position qu'il fallait avoir, il fallait bien qu'il y ait aussi quelques avantages.

Désormais les regards vont se tourner vers Cécile et son fameux allemand fantômatique. En effet je comprends pourquoi les autres sont intrigués puisqu'il ne correspond pas aux représentations, clichés que l'on se fait de lui.

J'ai donc hâte de découvrir cette première confrontation.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 17/07/2021 21:50 Title: 1. Cécile et le silence

J'aime beaucoup ce premier chapitre. J'aime beaucoup ton style d'écriture, ça rend les descriptions très belles, on s'imagine bien les choses, l'ambiance, les émotions aussi.

J'aime bien le titre de ce recueil et celui de ce chapitre aussi. Je le trouve très parlant. Ce silence qui veut dire tellement de choses. Il n'obtiendra pas un mot de plus qu'elle. C'est elle qui a de l'emprise sur cela finalement.

Il y a tout le passage aussi où elle pense à André. On ne sait pas trop si il est décédé durant la guerre, s'il est porté disparu, s'il va revenir... ça nous laisse finalement plusieurs possibilités.

Durant ce chapitre Cécile est traversée par pas mal d'émotions qui se télescopent en elle.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 15/07/2021 15:10 Title: 5. La fin

AAAAAAAHHHHHHHH Je fangirlise totalement !!!

Et bien, comme dans mon avant-dernière review, je te tire mon chapeau, parce que tu as bien réussi à terminer ton texte sur de la romance ! Je pense qu'ils se méritent, l'un l'autre, Gustav a été respectueux envers Cécile à la rivière, contrairement aux deux autres soldats allemands, et Cécile n'attendait que de revivre un peu.

Alors, c'est clair que c'est pas du tout évident pour eux, et que si tu veux retravailler ton texte, y ajouter les dix chapitres que tu as en tête, tu as vraiment de quoi faire. (Entre nous, n'hésite pas :) J'ai vu que tu n'as que ce texte sur le Héron et c'est pas bien du tout, on mérite de lire plein de textes originaux de ta part, en plus c'est l'été ;) ) Je plaisante, tu fais bien ce que tu veux, Roxane.

Mais ce que tu écris bien ! J'adore ! Je te l'ai déjà dit sur quelques textes que j'ai lus et reviewés sur HPF, je suis vraiment fan de ton écriture (un peu jalouse aussi sûrement, je t'avouerai).

En tout cas, ce dernier chapitre conclue superbement, toujours tout en poésie et délicatesse, élégance, même, cette belle histoire. Merci beaucoup pour cette agréable lecture !!!

Bisous, à bientôt :)

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 15/07/2021 15:07 Title: 5. La fin

C'est très beau. J'aime beaucoup les mots choisis pour décrire ce qui s'est passé pendant ces quelques mois de cohabitation.

Je t'avoue que j'ai été un peu perdue : est-ce que la guerre est finie ? C'est l'impression que j'ai eue à la lecture avec le "délicieux arôme de la liberté". J'ai eu peur pour Cécile, les femmes frayant avec les Allemands étant tondues sur place publique.

Deuxième remarque, j'aurais aimé voir la manière dont ils se rapprochent pour en arriver là, leurs explications, leur rapprochement. Ce n'est pas de ta faute, au regard de la deadline, et c'est aussi une histoire de goût : c'est ce que j'adore lire dans une romance du type enemies to lovers.

En tout cas, cela n'enlève rien à la poésie de ta plume, les mots justes que tu poses çà et là pour décrire, nous émouvoir. Le titre a tenu toutes ses promesses, tu nous as bel et bien invité à une valse des mirages. 

Parce que c'est un peu ce qui se passe : ils vivent en vase clos, dans un monde qui est le leur, mais est-ce que ça peut vraiment tenir la route en dehors de leur porte close ? Je ne suis pas si optimiste, au vu des obstacles qui se dressent sur leur route, André étant le premier d'entre eux.

Je suis super contente d'avoir découvert ton texte grâce aux Sélections, j'ai passé un très bon moment :) 

Merci beaucoup pour cette lecture,

Aleyna.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 15/07/2021 15:01 Title: 4. Formes nocturnes

Hello,

Petit chapitre mais gros effet :)

Ton écriture habille vraiment de chair et d'émotions, de sentiments, tes personnages, et c'est vraiment toujours aussi agréable à lire ! C'est tout en finesse et en délicatesse, tout en nuances, aussi. On sent bien qu'ils sont l'un comme l'autre super gênés d'être en présence l'un de l'autre. C'est loin d'être un choix, et c'est vraiment subi.

J'aime le fait que l'on apprenne si tard le nom de Gustav, parce que Cécile n'en avait rien à fiche de son nom, et j'aime aussi le fait qu'il soit si ému sur la fin, quand ils se présentent l'un à l'autre, et qu'elle refuse de lui serrer la main. Toujours dans cette révolte silencieuse. C'est vraiment une situation impossible à vivre, et pourtant, ils n'ont pas le choix.

Je file lire le dernier chapitre :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.