Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La femme creuse
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 21:40 Title: L'homme gris

Oh mais non, ça ne peut pas finir sur ce cliffhanger ! J'avoue ne pas avoir trop compris ce chapitre. Est-ce que le fait que Zack soit le fils de l'homme à la peau cuivrée fait qu'il est capable de voir ces esprits, dont fait partie l'homme gris ? Tennessee, pour on ne sait quelle raison, oscille entre deux mondes, le monde réel et le monde fantastique dans lequel on retrouve ces êtres étranges ? 

Mais Zack, pourquoi il rentre avec un inconnu ? Tennessee, il va falloir lui expliquer deux trois trucs...

On quitte en tout cas le monde quotidien pour gagner une réalité étrange que Tennessee semble finalement adopter sans trop de mal au vu de sa dernière réaction.

En tout cas, chapeau d'avoir utilisé toutes les boîtes à flemme pour travailler sur cet univers, c'était une très bonne idée !

Merci pour cette lecture !

Aleyna



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Oui, j'en suis toute désolée de ce cliffhanger, mais je ne voyais pas trop comment faire autrement ! J'ai commencé à écrire l'Homme Gris à l'occasion du concours Les runes ou la ruine, et comme j'avais du mal à l'écrire (il est fini aux 2/3), je me disais que Tennessee, la mère de Zack, était un peu trop inconsistante. Donc, j'ai utilisé les Boîtes à Flemme pour travailler ce personnage (et au final, Zack qui ne devait qu'être un gamin ordinaire, ne l'est plus vraiment, vu que c'est le fils de l'homme sombre). Et ensuite, vu que l'homme sombre était trop mystérieux même pour moi, j'ai commencé à le travailler dans le recueil Le Décepteur, qui est loin d'être fini. Mais chronologiquement, il faut lire dans le sens suivant : le Décepteur, La femme creuse, l'homme gris (le premier et le dernier n'étant pas finis, et la fin du décepteur va chevaucher le début de la femme creuse, et la fin de la femme creuse chevauche le début de l'homme gris). Je vais avoir un sacré boulot à travailler cela ensuite sous forme de roman.

Et c'est bien parce que Zack est le fils de l'homme sombre, ou l'homme à la peau cuivrée, qu'il peut voir l'homme gris. L'homme gris n'est pas un esprit, il est bien de chair et de sang, et seul Zack peut le voir tel qu'il est, alors que comme tu le dis, Tennessee oscille un peu entre les deux mondes.

Et oui, Zack, on ne fait pas rentrer des inconnus chez soi sous prétexte qu'ils ont une drôle de tronche !

Pour la réaction de Tennessee, je pense qu'elle est tellement sous le choc qu'elle ne réalise pas vraiment.

Merci pour tous tes retours, Aleyna ! Et à bientôt ;)

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 21:28 Title: La voiture folle

À nouveau, une incursion dans le fantastique ! Alors j'imagine que les nappes de brume noire représentent la mort et que cet homme, d'une manière ou d'une autre, lui est apparenté. Il me fait penser au Croquemitaine, mais peut être rien à voir.

Au vu du prompt, j'ai vraiment cru qu'elle allait mourir, mais heureusement cela ne semble pas être le cas, grâce, j'imagine, à l'intervention de cet homme mystérieux. J'aime bien la manière dont tu as décrit chaque microseconde avant l'impact attendu, mais qui finalement a été dévié vers la barrière. 

J'ai hâte d'avoir le fin mot de cette histoire, je vais vite lire la fin du recueil !



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Merci encore pour toutes ces reviews !

Et oui, quand le fantastique revient, il ne fait pas semblant !

Tu as bien raison pour les nappes de brumes qui représentent la Mort. L'homme sombre peut s'y apparenter, oui.

Tiens, je ne connaissais que vaguement le Croquemitaine, je suis en train de lire sa fiche wikipédia, et bien tu me donnes du biscuit, là, comme on dit :D L'homme sombre peut s'apparenter au Croquemitaine, dans la mesure où comme lui, c'est une créature qui "existe" un peu partout dans le monde, mais il n'est pas le Croquemitaine.

Je ne pouvais pas tuer ma Tennessee, j'y suis trop attachée (peut-être plus tard, niark niark).

 

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 21:20 Title: L'araignée

Hahaha, c'est une interprétation du meurtre à laquelle je n'avais pas pensé, avec cette araignée dont ils se débarassent. Bien joué !

Pour ce qui est de Johnny, je ne comprends pas. S'il passe un weekend sur deux avec eux, ça veut dire qu'il vient dans l'appartement, comme s'il était chez lui ? Ou pas ? S'il les appelle tous les soirs aussi, ça ressemble à une relation à distance plus qu'à une séparation. (Oui, je veux que Johnny revienne, je ne comprends toujours pas qu'il soit parti après ces chapitres successifs à être amoureux, attentif et tout et tout)

C'est triste que Zack doive devenir l'homme de la maison, c'est à sa maman de le protéger et non à lui de protéger sa maman, comme l'illustre très bien cette histoire d'araignée !



Réponse de l'auteur:

Et oui, tu as vu comme j'ai contourné la consigne ? Vile auteur que je suis !

Je vais te parler de trucs que je n'ai pas écrit, donc ce n'est pas gravé dans le marbre, mais j'imagine bien Johnny encore très attaché à Tennessee et Zack, sauf que Johnny évolue, commence à vouloir faire des choses pour lui, comme déménager pour décrocher ce job en or, sauf que Tennessee, elle, n'évolue pas en ce sens. Et c'est là que la rupture est vraiment dure à vivre, parce qu'ils s'aiment, mais leurs projets de vie changent, et du coup, cela devient impossible pour eux de renoncer à ce projet de vie (déménager, rester là) et ils doivent renoncer à ce qu'ils ont construit ensemble pour que Johnny puisse se construire lui.

Et je suis d'accord que c'est aux parents de protéger leurs enfants, et pas l'inverse (ou alors quand ils sont vieillissants), mais souvent, malheureusement, ce qu'il faudrait faire n'est pas fait...

Merci pour ton retour !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 21:13 Title: Alors, va-t-en !

Oh, ça c'est triste. :( Je ne voyais pas Johnny les quitter, je trouve ça assez surprenant. Surtout la phrase : "Il se choisit lui plutôt qu'eux. Il a toujours fait ça. Lui d'abord, les autres après." Ça ne me semble pas coller au vu de ce qu'on sait de lui depuis quelques chapitres. Après, ça peut être ce que pense Tennessee, de manière un peu injuste.

J'espère qu'ils vont résoudre ça, parce que se quitter "juste" pour un fichu taf, c'est rude quand même.  

Comment ça je suis impliquée dans la relation de deux personnages fictifs ? Nooon pas du tout ! :D 

 



Réponse de l'auteur:

Hello !

Et oui, bye bye Johnny !

J'ai été vache, cela a été abrupt, mais quand je retravaillerai le texte et les personnages sous forme de roman, cela sera bien plus lissé.

A l'origine, Johnny n'était pas prévu au programme, dans mon idée, Tennessee était une maman solo, mais comme j'ai eu la contrainte "cinq minutes avant une demande en mariage", et "cinq minutes avant une rupture" (que j'aurai pu prendre sous une forme moins évidente pour la dernière), Johnny a débarqué, je l'ai adoré, et je l'ai viré comme un malpropre. Et toujours dans l'idée de lisser plus le texte, bien entendu, cette rupture que je vais inclure, sera beaucoup plus travaillée en amont. Je vois plus Johnny comme un homme qui peut aller de l'avant, alors que Tennessee est bien trop fragile par rapport à son parcours. Le changement pour elle est super dur à appréhender, elle se crée des blocages. Et là, c'est sa colère (voire sa mauvaise foi) qui parle, vu que pour elle, c'est impossible de suivre Johnny dans une nouvelle ville, elle provoque ce qu'elle vit comme un abandon.

Mais implique-toi dans la relation de deux personnages fictifs !!! :D

Merci pour ton commentaire, gros bisous !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 21:07 Title: Veiller tard

En effet, qu'il est doux et sucré ce texte pré-Nouvel An ! C'est un beau tableau de famille que tu nous dépeins, attendrissant.

Mine de rien, ça nous permet aussi de voir la manière dont le temps s'est écoulé, ces cinq années et quelques mois depuis la naissance de Zack, Johnny et Tennessee sont toujours ensemble et stables, Sam qui a rencontré quelqu'un et travaille encore en maison de retraite.

On sent malgré tout que Tennessee et Zack ont leur propre rythme, leur propre bulle, dont Johnny est exclu (sans qu'il y ait une mauvaise intention derrière). Je me demande si ça va se confirmer par la suite ou si c'est juste une impression qui se dégage de ce texte. 



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

J'aime beaucoup écrire des petits moments familiaux comme ceux-là où tout va bien, un peu hors du temps, tout doux.

J'imagine vraiment Tennessee et Zack comme étant plutôt fusionnels, et c'est noté pour Johnny, peut-être qu'inconsciemment je préparais quelque chose, héhé :)

Merci pour ton retour !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 20:59 Title: Le visage fendu en deux

Coucou Sifoell,

Ce chapitre m'a intriguée, avec effectivement le retour du fantastique à travers l'apparition de cet homme. J'avoue que je n'ai aucune idée de qui il peut bien être, si ce n'est que seule Tennessee semble le voir. J'étais d'abord un peu surprise qu'elle ne se demande pas ce que c'est, qu'elle n'émette pas d'hypothèses, ni n'ait réellement peur, puisqu'on enchaîne son apparition avec "elle sera une meilleure mère". Mais ta phrase suivante, explique cet état de fait : "c'était l'anesthésie, sûrement, elle était défoncée." Cela dit, cela aurait pu être intéressant de mêler la description de cette apparition mêlée à ses propres sentiments.

J'ai bien aimé la manière dont tu as traité le thème de cette boîte à flemme, qui apparaît particulièrement approprié et inattendu.



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Et oui, l'homme sombre est de retour ;)

Je trouve qu'il n'est pas évident à écrire, ce retour du fantastique. Parce que ce personnage, je commence doucement à l'appréhender, mais sa spécialité est aussi d'être insaisissable. Seule Tennessee semble le voir, je te le confirme. Elle ne se demande pas qui il est parce qu'elle est dans un état second du au stress et à l'anesthésie, et elle explique cette hallucination par les effets de l'anesthésie (ce que je pense, toute personne voyant un truc trop bizarre se l'expliquerait avec une raison bien rationnelle).

Je prends note pour mêler la description de l'apparition et les sentiments de Tennessee :)

Merci encore pour ton retour !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 20:51 Title: Grosse tête

Coucou Sifoell,

C'est une description qui me semble réaliste mais je t'avoue que je ne saurais pas donner un avis plus précis sur ce point, n'ayant pas entendu de tels récits de la part de mes proches. Je ne peux que te prendre au mot. Après (et ce n'est que mon avis), je trouve que même avec la péridurale, on sent quand même la douleur du ventre, même si celle-ci est plus diffuse, plus supportable. On ressent quand même physiquement des choses. 

À travers tes mots, on sent bien la détresse de Tennessee, qui ne peut plus se concentrer sur son bonheur à venir mais est désespérément ancrée sur le moment présent, le moment qui fait peur, l'anesthésie qui annihile les sensations et ses pensées qui se dirigent vers sa mère. C'est touchant et on est entraînés dans sa détresse.

 



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Je n'ai pas eu beaucoup de descriptions de péridurales par mes proches. J'ai juste le souvenir que pour les trois grossesses de ma mère (ça date), elle avait été surdosée pour la première (en raison d'un traitement), ce qui fait qu'elle était à peine consciente, donc, pour la seconde, elle en a eu moins, était moins vaseuse, et pour la dernière, encore moins, et là "elle l'a senti passé". Donc, j'ai juste pioché deux trois trucs à droite à gauche sur le net. De toute manière, je pense que chacune vit différemment la chose.

Je voulais juste insister sur le ressenti de Tennessee qui ne comprend pas vraiment ce qu'il se passe autour d'elle (elle n'a pas les connaissances médicales suffisantes), et étant en stress, elle est donc encore moins capable de comprendre ce qu'il se passe autour d'elle.

Merci pour ton retour !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 28/07/2021 20:40 Title: Saint-Joseph

Coucou Sifoell, me revoilà pour la suite de ton recueil ! 

En effet, c'est un passage bien moins joyeux, je suis quand même surprise de la réaction de Tennessee face au décès de sa mère. Surprise, certes, mais ce n'est pas pour autant que je la trouve illogique. Je pensais qu'elle éprouverait aussi un certain soulagement de savoir qu'elle est désormais en paix et non plus rongée par la folie qui lui enlève tous ses souvenirs.

Mais d'un autre côté, même si sa mère l'a abandonnée depuis longtemps dans les faits, cet abandon lui revient de plein fouet avec l'annonce de sa disparition définitive.

Ce chapitre était touchant et pousse à la réflexion.

Merci pour cette lecture,

Aleyna 



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Merci pour tous ces retours !

Je pense que Tennessee ne peut qu'être partagée sur la manière d'accueillir la mort de sa mère. C'est une mère qui ne s'est pas occupée d'elle, parce qu'elle ne le pouvait pas, et avec qui elle essayait, sans succès, d'avoir des liens, mais c'était quand même sa mère. Là, c'est un peu la confirmation qu'en dehors de Johnny et Sam, elle est toute seule. Et comme elle attend un bébé, il y a sans doute quelque chose autour de la transmission de ce "savoir" de mère qui ne pourra pas se faire. Je pense que tout ça tourne dans sa tête, et elle n'arrive pas à le gérer.

Merci :)

Sifoell.

Reviewer: MelHp7 Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 17:02 Title: Les deux visages de Bidule

Difficile d'appréhender Tennesse avec cette seule scène, malgré cette tentative de dépeindre sa décadence à travers ses actes. J'imagine que lire d'autres scènes de sa vie pourrait la rendre plus accessible, et plus appréciable, bien qu'elle n'ait pas l'air méchante ! Quant au thème il est traité, bien que l'avant manque peut-être d'une montée en pression que j'avais imaginé plus importante. Bravo pour ta proposition.

Réponse de l'auteur:

Bonjour MelHP7,

Oui, difficile surtout d'appréhender Tennessee sur cette scène précise ! Je ne la considère pas décadente, Tennessee, par contre. C'est plutôt une personne passive qui, là, a pris la décision d'utiliser Bidule pour arriver à ses fins : déstresser un peu.

Et non, c'est pas une méchante non plus. Je ne voulais pas que cette scène soit très sexy, mais ait un côté un peu pathétique. J'avais envie de travailler un personnage que l'on aime progressivement, parce que ce qu'elle montre là ne la rend pas spécialement attachante.

En tout cas, merci pour ton commentaire :)

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 11:21 Title: Sam chante

Coucou Sifoell, 

Qu'il est tendre ce chapitre, où on en apprend davantage sur Sam, qui nous apparaît très sympathique. J'aime beaucoup l'ambiance qui se dégage ici, une ambiance où on dirait que tout va bien se passer. Il faut que ça continue ainsi ! Même si j'ai un mauvais pressentiment, je ne sais pas pourquoi haha.

J'aime beaucoup l'image des personnes âgées qui dansent, rejoints par d'autres personnes, Sam qui est heureuse de partager son art, et Tennessee et Johnny qui se joignent eux aussi à la danse.

Merci pour cette lecture !

Aleyna.



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Merci pour tous ces commentaires qui me font super plaisir !

Au niveau de ce recueil, comme Tennessee n'a pas une vie bien folichonne, je voulais mettre des petits moments feel good pour que le recueil ne soit pas trop plombant.

Après, je ne te garantis pas que tout va tout le temps bien se passer pour Tennessee ;)

J'ai bien aimé écrire ce petit moment, parce qu'il est réaliste, je me suis déjà retrouvée à danser aux côtés d'inconnus, comme ça, lors de fête de la musique.

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 11:02 Title: Le solitaire

Coucou Sifoell,

Je suis rassurée que Tennesse n'ait pas menti à Johnny sur la paternité du bébé. C'est ce qui me faisait un peu peur dans le chapitre précédent. 

J'aime bien encore une fois le personnage de Johnny, un peu gauche, un peu naïf et gentil. J'espère juste que ça ne cache pas quelque chose de plus sombre, une fois qu'ils sont mariés ?

On sent que Tennessee est perdue, qu'elle ne sait pas vraiment ce qu'elle veut, qu'elle se laisse porter par la vie sans en garder vraiment le contrôle. Au final, on est un peu mal à l'aise, on s'inquiète pour elle, on s'inquiète pour Johnny, parce qu'à l'instar de Tennessee, on ne sait pas trop de quoi la suite est faite.

Merci pour cette lecture,

Aleyna.



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Merci pour tous ces commentaires, ils me font super plaisir !

Tennessee n'assume sûrement pas certaines choses, mais elle assume sa grossesse, le fait de ne pas connaître l'identité du père de son bébé, mais je ne la vois pas mentir. Je la vois plus du côté de la vérité un peu brutale.

Et Johnny, qui a débarqué dans l'histoire uniquement à cause d'une thématique de la boîte à flemme qui va venir plus tard, j'ai vraiment appris à l'aimer aussi.

Et je suis super rassurée que tu perçoives bien Tennessee comme je souhaitais la montrer, une jeune fille paumée, qui se laisse vraiment porter, et cela provoque justement cette inquiétude parce que c'est une situation et un personnage super fragiles.

Merci à toi !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 10:55 Title: Le mécano

Coucou Sifoell, 

Ce texte est touchant par la présence de Johnny surtout. On a envie de savoir ce qui pousse Tennesse à lui dire non, alors que clairement elle a l'air d'avoir de l'affection pour lui. Peut-être qu'elle a peur de le perdre définitivement si ça se passe mal entre eux ? Et là, est-ce qu'elle accepte parce qu'elle se dit qu'au moins Johnny ferait un bon père pour le gamin ? 

En tout cas, j'aime bien la description de l'attente, puis de l'arrivée de Johnny. La manière dont tu déroules ton récit au présent est fluide et efficace, ça me plaît.

Merci pour cette lecture,

Aleyna



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Johnny n'était pas spécialement prévu dans l'histoire, mais j'ai eu une contrainte (que je te laisserai découvrir après, donc je ne te la dévoile pas), qui a fait qu'il a débarqué avec sa gentillesse et son amour pour Tennessee. Là, ils sont très jeunes, donc je voulais juste en faire une petite histoire d'amour mignonne de grands adolescents qui commencent dans la vie.

Tennessee repousse sans cesse Johnny par rapport à son parcours de vie (c'est expliqué un peu plus loin dans l'histoire). Elle a une peur terrible d'être abandonnée, donc elle ne s'implique pas ou peu. C'est pour ça qu'elle dit qu'elle réussi mieux à gérer les désirs des hommes que l'amour de Johnny, c'est plus rapide, moins impliquant, de coucher avec un inconnu ou presque, que de se lancer dans une histoire avec Johnny. Pourtant, c'est une jeune fille pleine de rêves (j'ai appris à l'aimer tout en construisant son personnage, donc j'espère que ce sera le cas pour toi aussi :) )

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 24/07/2021 10:49 Title: Le secret d'en-dedans

Coucou Sifoell,

Encore une fois, on retrouve ce style brut, qui correspond bien à ce que tu nous dépeins de Tennessee. On est touchés par ce qu'on apprend de son enfance, des épreuves qu'elle a traversé et qu'elle doit encore traverser. Je trouve que ce type d'introspection juste avant un entretien d'embauche est très réaliste.

Je crois que j'ai préféré ce texte au précédent, mais je ne sais pas bien pourquoi. En tout cas, cela m'a plu.

Merci pour ce texte, 

Aleyna.



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna,

Et merci pour tes commentaires, ils me font chaud au coeur.

C'est assez marrant, j'ai l'impression que le style d'écriture s'adapte vraiment au caractère des personnages, et là, je crois que je n'ai jamais fait aussi direct, aussi peu verbeux.

Et je te rejoins sur le fait que parfois, on voit notre vie défiler à des moments qui peuvent être décisifs : entretien d'embauche, déménagement, tomber amoureux...

Merci à toi surtout :)

Reviewer: Aleyna Signé [Signaler ceci]
Date: 22/07/2021 17:55 Title: Les deux visages de Bidule

Coucou Sifoell, 

Mieux vaut tard que jamais, je me lance dans la lecture de ton recueil de boîtes à flemme !

J'ai bien aimé la manière dont on suit le flot de pensées et d'actions de Tenessee, qui s'entremêlent, ainsi que les descriptions choisies qui nous plongent dans l'histoire... L'usage de phrases longues est particulièrement efficace pour montrer à quel point ses pensées s'enchaînent dans son esprit.

Le moment de l'orgasme est aussi celui où elle lâche prise en quelque sorte sur sa réalité, j'ai bien aimé le contraste réalisé. On se demande qui est cet homme entraperçu, s'il existe vraiment ou s'il n'est qu'un fantasme. Je me demande si on l'apprendra dans la suite du recueil ?

Merci pour cette lecture, 

Aleyna.



Réponse de l'auteur:

Coucou Aleyna, (houlà, j'ai failli te prendre pour Alena Aterna...)

Je suis super contente de te voir ici aussi :) Merci beaucoup pour ton commentaire.

J'avais envie de montrer que Tennessee est super confuse, qu'elle ne sait pas trop ce qu'elle veut, Tennessee, elle a peut-être juste envie de se sentir vivante, et de s'évader de son quotidien qui l'angoisse.

Le moment de l'orgasme est bien celle où elle relâche un peu la pression, je ne t'en dis pas plus sur l'identité de l'homme sombre (c'est le fantastique / La fantasy qui vient un peu faire effraction dans l'univers de Tennessee et dans son histoire), je travaille sur ce qu'il est dans un autre recueil (Le Décepteur, qui est en cours d'écriture, lui est consacré ; et l'Homme Gris, écrit aux 2/3 est consacré à Zack, le fils de Tennessee).

Merci pour ton retour !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 22/07/2021 11:00 Title: L'homme gris

MDR, mais Zack ! On ramène pas les gens à la maison comme ça. Tes parents ne t'ont donc rien appris ?!

Bon du coup je constate que tu as un peu triché au précédent chapitre, puisque Tennessee est toujours là (à moins que tu nous expliques dans cet autre recueil de l'Homme gris ce qu'il s'est passé...). "La fin du monde", ce serait plutôt "la fin d'un monde" (après tu peux tout à fait me dire que je suis relou sur les termes, c'est déjà impressionnant de voir que tu as réussi à reprendre toutes les BàF pour tisser quelque chose d'aussi prenant et a priori cohérent).

Par contre je suis un peu paumée : je pensais (je sais même pas trop pour quelle raison) que l'homme gris était Zack. Ensuite dans ce chapitre j'ai simplement pensé que j'étais à côté de la plaque depuis le début et que l'homme sombre était en fait un autre nom de l'homme gris. ET LA, dans ta note finale, tu fais la distinction entre l'homme gris et l'homme à la peau de cuivre. Ce sont des personnes différentes ?! C'est super flippant si une armée de onsaitpastropquoi est en train d'émerger des brumes (parce que du coup les brumes noires du précédent chapitre font un peu penser aux prémisses d'une invasion). Est-ce qu'il s'agit d'une sorte de monde parallèle dont s'extirpent ces "hommes" ? (Un peu à la Stranger Things en fait) Quel est leur but ? Détruire l'humanité ? Pecho Tennessee ? Élever un descendant "hybride" ? Manger des céréales ? Tant de questions en suspens.

C'est un peu étrange de finir dans la confusion là où la plupart des autres chapitres de ce recueil sont assez francs, sans équivoque. C'est plus frustrant qu'autre chose, et forcément ça donne envie de continuer la lecture. J'ai beaucoup aimé découvrir ce texte, je vais prendre quelques temps pour digérer cette fin, y réfléchir, et commencer l'Homme gris. Merci beaucoup pour cette lecture, et bravo pour avoir relevé le défi des BàF jusqu'au bout !

Réponse de l'auteur:

Coucou Pruls !

Et oui, vilain garnement imprudent ! Je pense que ses parents, comme tous les parents, ont fait ce qu'ils pouvaient, mais des fois, ils se plantent royalement !

J'ai pas un peu triché, j'ai CARREMENT triché (déjà la mort, ensuite, la fin du monde est bien la fin d'un monde comme tu le soulignes). Mais, oui, je suis super contente d'avoir fini ce recueil dans les temps et d'avoir (un peu) respecté les consignes (ahem).

Je comprends complètement que tu sois paumée. Pour la petite histoire, j'ai commencé à écrire le recueil L'Homme Gris à l'occasion du concours Les runes ou la Ruine (parce que c'est un projet de roman, où Zack, un gamin "ordinaire" mais qui ne l'est plus vraiment ici, recueille une créature fantastique et la ramène à la maison). Sauf, qu'en réfléchissant, la mère de Zack, hormis "maman solo un peu paumée", elle n'était pas si caractérisée que cela, donc j'ai profité de la première boîte à flemme pour écrire sur elle (mais la Femme Creuse se passe avant l'Homme Gris, le dernier chapitre se chevauchant un peu avec le début de l'Homme gris). Et en travaillant la Femme Creuse, paf, je me suis dit cet homme sombre, c'est qui (parce que oui, il est bien différent de l'homme gris). Donc, j'ai commencé à travailler sur l'homme sombre dans le recueil Le Décepteur qui, lui, se passe avant La Femme Creuse et l'Homme gris (mais il y a des chances que cela se chevauche aussi).

L'homme gris n'est donc pas Zack, et n'est pas l'homme sombre. L'homme gris est une créature fantastique connue (notamment dans World of Warcraft, mais dans pas mal de mythologie, dans Tolkien aussi, d'ailleurs). L'homme sombre est par contre une créature fantastique bien plus puissante (j'ai tellement envie de te le dire, mais j'ai pas envie de te gâcher la surprise). Ce qu'est l'homme sombre se retrouve également dans plusieurs mythologies et croyances partout dans le monde.

Oh, mais par contre, j'adooooore tes suppositions, ça ouvre tellement de choses ! Mais les brumes noires étaient une représentation de la mort. Ta théorie sur un univers parallèle est plutôt correcte, mais on reste bien sur du fantastique (voire carrément de la fantasy), et donc on va dire plutôt que c'est un monde magique qui côtoie notre monde, et que les frontières se font plus fines. L'homme sombre est trop puissant pour être arrêté par ces frontières, et l'homme gris est un des premiers à "revenir". Leur but n'est pas forcément de détruire l'humanité, mais clairement, dans l'idée que j'aie, les frontières vont devenir plus fines, et il y aura de plus en plus de créatures de ce genre, et d'autres aussi, qui vont arriver, et le monde tel qu'on le connaît en sera profondément changé (c'est pour ça que je tourne un peu autour de la fin d'un monde). Par contre, l'homme sombre il veut carrément pécho Tennessee pour de vrai, et élever son fils qu'est Zack. L'homme gris, il part à la conquête des Lions de Kellog's :D

Le but n'était pas de frustrer le lecteur, bien que j'en sois bien consciente, mais surtout de raccrocher les wagons avec l'Homme Gris.

Merci surtout à toi pour tous ces retours, toutes ces questions et cet enthousiasme !

A bientôt !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.