Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour La femme creuse
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 12:26 Title: Alors, va-t-en !

Alors là on passe d'un extrême à l'autre, si dans le précédent on était comme sur un petit nuage, avec de la choupitude là c'est comme si on revenait sur terre. Je ne sais pas exactement ce que tu as dans la tête concernant le travail de Johnny. Est-ce qu'il a trouvé une opportunité en or ? Est-ce qu'il s'est fait viré du travail qu'il avait jusqu'ici et galère à retrouver et ne peut donc pas laisser filer cette occasion ?

Vu que tu mentionnes qu'il pense à lui avant les autres, c'est peut-être plutôt l'opportunité en or pour le coup.

Ce qui est triste aussi c'est que Zach a suivi toute la conversation. Ceci dit il avait peut-être déjà perçu des tensions entre ses parents car là vu qu'il annonce qu'il va accepter on comprend que cela avait déjà été mentionné avant entre les époux.

Ce qui est dur aussi c'est qu'au final on ne peut pas en vouloir à Johnny d'accepter ce travail, on ne peut pas non plus en vouloir à Tennessee de ne pas vouloir le suivre. Elle pense en effet à Zach et au fait qu'un changement d'école serait compliqué pour lui. Les changements et séparation ne sont jamais simple en effet. Surtout qu'elle, elle en a eu une mauvaise expérience.

Réponse de l'auteur:

Coucou Caro,

Et oui, une belle douche froide ! Ce sera plus lissé quand je retravaillerai le projet sous forme de roman.

Pour Johnny, c'est vraiment l'opportunité en or. C'est quelqu'un qui adore son métier, et qui a une opportunité qu'il ne peut pas refuser. Et Johnny est suffisamment stable pour accepter de quitter la ville, ce que Tennessee n'est pas capable de faire parce qu'elle est un peu allergique au changement, et j'espère aussi que cela se perçoit dans le texte (même si, comme elle est en colère, elle est un peu de mauvaise foi, surtout quand elle dit que Johnny ne pense qu'à lui), mais Tennessee vit les changements, les ruptures, comme des abandons continuellement répétés.

Et Zack a surpris la conversation, parce que je voulais aussi montrer que c'est pas terrible qu'elle ait lieu devant un gamin, et que cette situation-là est tellement épineuse entre Johnny et Tennessee qu'ils n'ont plus de filtre ou la bonne idée de discuter en privé.

Et je voulais vraiment qu'on n'en veuille ni à l'un ni à l'autre, parce qu'ils ont tous deux de bonnes raisons.

Merci pour ton retour !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 12:14 Title: Veiller tard

Je le trouve vraiment mignon et touchant celui-là. On aperçoit un morceau de leur vie de famille. On se rend compte qu'ils ont trouvé leur rythme avec Zack qui s'est calé sur celui de sa maman.

J'ai souri pour le coup de la Saint Sylvestre. Et non rien à voir avec le chat qui veut tout le temps attraper son Titi lol.

J'ai de nouveau bien aimé le décompte des minutes. En plus en lien avec le nouvel an ça correspondait parfaitement.

Tennessee et Zach ont lutté mais la fatigue l'a emporté.

Et c'est trop chou la fin avec Johnny qui vient déposer deux plaids sur sa femme et son fils.

Réponse de l'auteur:

Salut Caro, et merci pour ton retour !

J'aime bien écrire des petits moments mignons comme celui-là, des instants très cocooning, un peu hors du temps.

Tennessee ayant des horaires décalés, je trouve "normal" que Zack se cale sur ces horaires-là (j'ai le souvenir que c'était le cas avec ma mère et mon frère et mes soeurs quand ils étaient petits). C'est un peu voler des instants partagés au temps :)

Et oui, la Saint-Sylvestre, je n'ai jamais cru, il me semble, que cela venait de Titi et Grominet, mais je trouve ça marrant que Tennessee puisse encore avoir ce genre de croyances enfantines ;)

Le décompte des minutes se prête bien au Nouvel An, sinon quand ;)

A bientôt ;)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 12:02 Title: Le visage fendu en deux

Ce que j'ai compris de tout ça c'est que le père de Zacharie ne serait pas uniquement Bidule mais aussi ce fameux homme qui a "remplacé" Bidule pendant la conception du bébé ?

Je ne sais pas si c'est exactement ça, mais comme tu parles de fantastique je me doute qu'il y a quelque chose de pas tout net pour nous pauvre moldu lol.

J'aime bien ici le fait qu'elle reprenne du poil de la bête et se dise qu'elle sera une meilleure mère que sa propre mère. Visiblement ça ne devrait pas être trop compliqué.

Bienvenue au petit Zacharie alors !!

Réponse de l'auteur:

Bonjour Caro,

Le père de Zacharie est bien l'homme sombre qui a pris la place de Bidule. Mais pour le moment, il n'y a que l'homme sombre qui le sait ! Il sait tout, et il fait ce qu'il veut, ce n'est pas de sa faute ;)

Et non, ce n'est pas très compliqué d'être une meilleure mère que la sienne.

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 11:48 Title: Grosse tête

Ce chapitre aurait été compréhensible même sans la partie du début en italique.

J'ai bien aimé ce passage-là : "Et Johnny sera père aussi, il a dit qu'il l'adopterait, vu que Bidule n'a été qu'au top départ de la course que Johnny s'est promis, et a promis à Tennessee et à leur petit garçon, de courir jusqu'à la ligne d'arrivée.". Je trouve l'image intéressante.

Toute la partie d'après tu nous plonges dans l'avant accouchement et tu décris bien tout ce qu'elle ressent, même quand ça lui fait bien mal.

Réponse de l'auteur:

Rebonjour Caro,

Encore merci pour tes retours. J'ai tenu compte du fait que tu trouves que la partie en italique est en trop (Fleur et Pruls me font la même réflexion), et je l'ai enlevée).

Johnny toujours présent ! J'ai envie qu'il fasse partie de ces personnes sur lesquelles Tennessee peut vraiment s'appuyer (Sam aussi, même si elle est bien moins présente dans le recueil), et Johnny est quelqu'un qui tient ses promesses :)

Ah, je n'ai pas pas enjolivé l'accouchement (je n'ai pas d'enfant encore, mais de ce que j'entends des copines, ce n'est pas forcément l'expérience la plus licornesque du monde).

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 00:40 Title: Saint-Joseph

En lisant le titre de ce chapitre je me suis souvenue que tu avais dit que sa mère était placée là-bas. Chez les fous tu avais dit.

Ce n'est en effet pas joyeux comme chapitre. Le passage où elle dit que si sa mère est morte alors elle l'aura perdue si jamais elle a eu un jour une mère est très parlant. C'est vrai qu'on peut dire que sa mère a eu une fille mais elle, elle n'avait pas de mère. En tout cas pour ce que l'on connaît de son parcours pour le moment elle ne semble pas avoir beaucoup joué son rôle de mère.

Réponse de l'auteur:

Rebonjour Caro,

Et vraiment, merci pour tous ces commentaires !

Ah non, ce n'est pas joyeux du tout, je pense que la mort de la mère de Tennessee fait partie de ces décès où on ne sait pas trop si c'est un bien ou un mal pour elle (sans doute ne le sait-elle pas trop non plus).

Mais tu vois, les recueils La femme creuse, et le Décepteur (qui lui est en cours d'écriture et concerne en partie Tennessee), et l'Homme gris (en cours d'écriture et concerne plus le fils de Tennessee), me permettent de développer différents personnages, et quand je vais rassembler tout cela pour attaquer le projet de roman, je vais sans doute beaucoup plus développer l'environnement familial de Tennessee, son parcours, le foyer, les copains, son démarrage dans la vie adulte. Mais, effectivement, j'ai dans l'idée qu'il n'y a jamais vraiment eu de parents dans la vie de Tennessee : le père est inconnu, et la mère n'était pas en état de s'en occuper. Cela me permet aussi d'imaginer comment un personnage peut se développer avec un démarrage si compliqué dans la vie.

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 00:28 Title: Sam chante

Ce chapitre apparaît comme une bulle de légèreté. Dans celui-là les soucis semble être loin, l'accent est mis sur les réussites, la résilience aussi, même s'ils n'ont pas capté ce que leur racontait la psy lol.

Il y a l'attention que portent Johnny et Tennessee à Sam. Déjà ils sont présents pour la soutenir et ils voient qu'elle est stressée alors ils lui filent une cannette de coca. ça nous montre que des liens forts existent entre eux et que ces liens perdurent en dehors des murs du foyer.

Réponse de l'auteur:

Bonjour Caro,

Merci pour tous ces commentaires ! ça fait plaisir !

Je pense que ces gamins qui ont eu un parcours de vie pas évident, qui ont pu être ballotés entre le foyer, la famille, ou autre, savent aussi prendre ce que la vie leur offre (la fête de la musique), et profiter de l'instant.

J'aime bien faire des clins d'oeil aux psycho qui ont parfois un discours très pro qui fait que leurs collègues non psy peuvent ne pas tout comprendre, alors les patients/usagers/jeunes... Mais ce n'est pas une critique de ma part, plutôt une petite blague ;)

J'ai pu voir dans mon travail que, parfois, des amitiés durent bien après le foyer / l'institution, chez des jeunes que j'ai accompagné, et je trouve cela très sain, qu'ils puissent développer de réelles amitiés qui durent longtemps après qu'ils ne soient plus, les uns comme les autres, dans la même institution. Et les petits gestes d'affection, de soutien, participent à ces amitiés qui durent :)

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 00:21 Title: Le solitaire

Comme on sait que c'est 5 minutes avant une demande en mariage son côté un peu maladroit, hésitant n'apparaît pas comme du suspens. Si on n'avait pas sur pour la demande en mariage on aurait pu penser que gêné comme ça, il allait la quitter.

Enfin Johnny c'est un vrai gentil et on dirait qu'il a déjà conscience dans quoi il s'engage.

Je ne sais pas si un jour on saura qui est ce Bidule. Elle, elle semble savoir qui c'est en tout cas. Par contre pour le prénom visiblement elle ne le connaît vraiment pas.

Réponse de l'auteur:

Salut Caro,

Merci pour toutes ces reviews, c'est vraiment super gentil !

Je n'y ai pensé que maintenant, mais c'est vrai que pour garder l'effet de surprise, j'aurai pu annoncer le thème de la boîte à flemme en note de fin.

Johnny c'est un vrai gentil, et il ne fait que prouver encore et encore à Tennessee qu'il l'aime, l'acceptant entière, elle et le bébé de Bidule qu'on ne reverra pas ici. Tennessee ne se souvient plus du prénom de Bidule, mais serait quand même capable de le reconnaître si elle le croisait dans la rue.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 20/07/2021 00:09 Title: Le mécano

Il a l'air en effet tout gentil Johnny, dans son message du début on sentait son hésitation dans le sens où il sait qu'en lui demandant ça il se dévoile.

Placée dés la pouponnière c'est chaud en effet. ça vaut dire qu'elle a eu un parcours de vie uniquement en institution. Pour le moment elle n'a pas parlé de famille d'accueil donc si ça se trouve elle est passée de la pouponnière à la MECS et de la MECS au FJT. Vu son parcours de vie je comprends son appréhension sur le fait de devenir mère à son tour.

Ce que je retiens surtout ici c'est qu'elle est seule, elle n'a personne à qui parler de ça, de ses doutes, de ses craintes. J'espère qu'elle a au moins pu parler de ça avec son médecin.

Après je l'imagine aussi comme quelqu'un de méfiante vis-à-vis des autres. Ce qui est compréhensible vu son parcours de vie. Et donc pas du genre à trop raconter sa vie, car de toute manière on lui a déjà demandé de la raconter à chaque nouvelle institution et qu'à force ça peut saouler.

Réponse de l'auteur:

Coucou Caro,

Et oui, mon Johnny est un gentil. Je pense qu'il hésite surtout à laisser un message à Tennessee vu le nombre de fois où elle l'a repoussé.

Tennessee a bien eu un parcours institutionnel uniquement (elle y pensera plus tard dans le recueil, pouponnière, familles d'accueil, mecs et fjt). Plein de lieux et plein de personnes différentes, et rien qui ne dure.

L'écueil du recueil et de mes choix de scènes, fait qu'il y a de sacrées ellipses, elle n'est pas spécialement entourée, mais elle a encore ses amis Sam et Johnny. Mais, clairement, pour rencontrer d'autres personnes et leur faire confiance, ce n'est pas gagné.

Tu bosses dans le social ou le médico social ?

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/07/2021 23:56 Title: Le secret d'en-dedans

Elle a donc bien un polichinelle dans le tiroir.
J'ai bien aimé le séquençage minute par minute. C'est bien fait car tu nous apprends des choses, à la fois sur elle, la durée pour le FJT, la mission locale, l'éduc qui l'accompagne encore un peu... et aussi sur les personnes qu'elle a côtoyées au foyer et sur sa famille. Vu ce que tu nous racontes sur sa mère on comprend pourquoi elle a été placée.

C'est parfois un parcours du combattant avant de décrocher un travail. Parfois déjà c'est compliqué de décrocher un entretien. Envoi de CV en masse pour quasi peu de réponse ou alors que des négatives.

Réponse de l'auteur:

Salut Caro,

Merci encore pour tes commentaires, cela me fait vraiment plaisir, et m'aide à savoir si je suis sur le bon chemin.

Donc, oui, il y a bien un polichinelle dans le tiroir ;-)

Je n'ai pas utilisé le séquençage minute par minute dans tous les textes, parce que je trouvais cela lourd, mais il se prête à cette situation stressante pour Tennessee, et à une ou deux autres, plus tard.

J'ai vraiment pris plaisir à ajouter un peu du contexte de vie de Tennessee dans chaque texte, pour aussi dire qu'elle part vraiment de loin, et je ne sais pas si c'est quelque chose que tu as expérimenté (moi personnellement non, mais professionnellement oui, ces jeunes qui sortent des services de protection de l'enfance sont lâchés dans la nature sans être armés, parce qu'ils ont souvent de bien lourdes casseroles à traîner, et on leur demande de le faire, et en plus de s'insérer dans la société. Easy, hein ?).

J'ai eu la chance de ne pas trop galérer à trouver du travail, mais je sais que dans certaines circonstances, c'est super compliqué.

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 19/07/2021 11:10 Title: Les deux visages de Bidule

En lisant ton texte le visage de Tennessee se métamorphose en plusieurs jeunes femmes... filles. C'est sûrement le combo foyer plus FJT qui y est pour quelque chose.

On voit bien son total détachement dans les relations sexuelles qu'elle peut avoir. Le prénom de ses partenaires, elle s'en fiche complet, ce n'est pas cela qui compte pour elle et Bidule et Machin ça correspond parfaitement. Peu importe l'homme ce qui compte c'est son plaisir à elle. Car oui elle semble prendre du plaisir dans tout ça, même si on la sent détachée, perdue au milieu de ses pensées.

L'homme sombre m'a directement fait penser à un homme qui aurait abusé d'elle. D'où par la suite les différents partenaires. Elle essaie d'oublier cette noirceur.

Ensuite comme tu nous dis que ce sera la mère du héros de ton roman, je me demandais si dans ce qu'elle ressent dans son ventre il n'y a pas le futur bébé. C'est mentionné à un moment dans ton texte mais je n'ai pas su si cela avait toujours un lien avec l'orgasme ou non et j'ai pensé à ça en ayant en tête ta note d'autrice.

Réponse de l'auteur:

Coucou Caro,

Ta première phrase m'interpelle (et elle est super belle, d'ailleurs), Tennessee t'est familière ?

Tennessee est la future mère du héros de mon projet, et j'avais beaucoup de mal à la visualiser, et je ne sais pas pourquoi, mais je voulais qu'elle soit un peu constamment spectatrice de sa vie, à ne pas prendre de décisions, à se laisser porter. Le genre de personnes qu'on a un peu envie de secouer.

Je pense que là où elle en est dans sa vie, elle est un peu jetée dans la vie d'adulte, et ça la fait vraiment flipper, Tennessee avait besoin de quelque chose pour se sentir vivante, et ce quelque chose est du sexe, qu'importe avec qui, mais qu'elle puisse relâcher un peu son inquiétude (elle le dit bien, c'était ça ou une cuite). Elle prend bien du plaisir, mais ses pensées ne s'arrêtent pas, donc quelque part, elle n'y est pas vraiment. Sauf quand l'atmosphère va changer avec l'arrivée de l'homme sombre.

Donc on est bien dans l'irruption du fantastique (voire de la fantasy) dans l'univers très terre à terre de Tennessee (l'histoire dont son fils sera le héros sera une histoire fantasy). Ton hypothèse d'un abus sexuel est vraiment pertinente, mais ce n'est pas le cas (quoique, vu le personnage...)

Pour ce que ressent Tennessee dans son ventre, je pensais plus à l'orgasme en lui-même (quelque chose qui rugit dans son ventre), mais vu que l'on est sur au moins un des parents extraordinaires, et un gamin qui le sera aussi, je me le note dans un coin de ma tête.

Merci pour ce commentaire très détaillée, Caro !

 

Reviewer: Fleurdepine Signé [Signaler ceci]
Date: 26/06/2021 19:29 Title: L'homme gris

WHAT ?????????
Je ne comprends paaaaaaaaas, I am so lost Sifo ! (et en même temps j'ai bien aimé hein, et j'adore que ça reste un peu flou et wtf mais whaaaat ??)
Bon, reprenons du début. J'aime, c'est très quotidien, genre l'ascenseur qui ne marche pas, les pensées qui fulminent, l'emploi du temps très millimétré, les gars qui fument dans les escaliers, etc. C'était très dans le ton des premiers chapitres. 
Mais alors, j'étais pas bien quand j'ai capté que l'homme gris était avec Zack et qu'il lui avait carrément ouvert la porte de chez eux (on t'a jamais dit de ne PAS OUVRIR aux étranger, Zack, punaise ???) et que l'homme gris est juste là, en mode normal, et qu'il mange les céréales et en fait c'est un sdf ? et cette dernière réplique, "Y'a pas de plumes", totalement décalée et perturbante. Je ne comprends toujours pas qui est cet homme, d'où sortent les nappes. Tu dis que ça montre que le monde tel que Tennessee le connaît va bientôt prendre fin et j'aime bien cette explication mais il reste encore tellement de zones d'ombre... Pour le coup, je ne trouve pas que ce chapitre respecte les contraintes des "cinq minutes avant la fin du monde" car c'est très flou, mais en vrai je m'en fous parce que je me suis mise à lire ton histoire au-delà des contraintes, parce que je l'aime vraiment, et du coup c'est pas grave si ça respecte pas les contraintes, ça m'intrigue toujours et je suis.... perplexe encore ? 
Je me rappelle avoir lu sur l'homme gris pendant des ateliers mais aucun souvenir de ce qu'il était exactement, oh la la je suis si curieuse maintenant, il va falloir que j'aille faire un tour du côté de l'Homme Gris.

 

Attteeeends mais c'est moi qui capte rien en fait. C'est pas les mêmes, l'Homme gris et l'homme à la peau de cuivre ?? OU si ? Oulalala j'ai besoin que tu me donnes des infos je crois :') :') :')

Bravo pour ce recueil en tout cas, j'ai beaucoup aimé le lire !



Réponse de l'auteur:

Hey,

Ah, mais je comprends tellement ton côté perdu, tu m'étonnes (tu n'es pas dans ma tête, donc tu n'as pas les explications :) )

Oui, donc, le côté très quotidien, bla-bla...

Pour préciser, l'homme gris est bien différent de l'homme sombre. Ils sont tous deux des créatures magiques, mais sont bien différents l'un de l'autre. L'homme gris est donc un nouveau personnage qui vient bouleverser le quotidien de Tennessee et surtout de son fils (il est le héros du texte qui est encore en cours d'écriture pour le concours des Runes ou la Ruine, si jamais...). Donc, Zack rentre chez lui avec un homme qu'il a trouvé dehors. Sauf que tout le monde voit l'homme gris comme un SDF donc, quelqu'un de peu recommandable alors que Zack (et Tennessee mais juste sur un flash qui s'estompe rapidement) le voit tel qu'il est : une grande barraque à la peau grise. Et je me rends compte que dans le recueil, je ne l'ai pas décrit tout à fait comme je l'ai fait dans l'homme gris, donc je vais corriger rapidement ça, et te le copier-coller ici comme ça tu pourras jouer à "mais c'est qui ce mec ?" :

"Tennessee a l'impression un moment qu'il a la peau grise et que d'immenses dents sortent de sa bouche, mais en un clignement d'yeux, cette impression fugace est déjà partie."

Je ne vais pas plus que cela le décrire ici parce que Tennessee en gros le voit comme un truc effrayant, cligne des yeux, puis le voit comme un type normal mais qui reste flippant (très grand, très baraqué, la mine patibulaire...).

Zack continue de voir l'homme gris tel qu'il est, et c'est la raison pour laquelle l'homme gris l'a suivi (mais c'est beaucoup mieux expliqué dans le texte qui lui est consacré).

Bon, allez, je suis gentille. Je t'ai déjà dit qui était l'homme sombre (c'est de lui que viennent les ricanements que Tennessee entend dans sa cuisine), et je vais te dire ce qu'est l'homme gris : c'est un orc.

Après, c'est normal que tu n'aies pas le souvenir de ce que j'ai écrit pendant les ateliers, ça remonte.

En tout cas, je suis ravie de t'avoir rendue perplexe !!!

Merci pour toutes ces belles reviews que tu as pris le temps d'écrire (tu t'es fait un vrai marathon ce soir, dis donc, entre mon recueil et les autres textes, bravo !!!)

A tout bientôt :)

Reviewer: Fleurdepine Signé [Signaler ceci]
Date: 26/06/2021 19:16 Title: La voiture folle

(je l'ai pas dit dans le dernier chapitre mais le terme de femme creuse a pris beaucoup d'importance d'un coup, et je trouve ça hyper puissant comme titre de recueil)

Donc là, c'était vraiment une ambiance horreur/fantastique, un peu du type de la série Stranger Things, je sais pas si tu l'as déjà regardée ? L'ambiance m'a fait penser à ça. 
Je suis... perplexe, j'essaie de comprendre ce qui a pu se passer, ce qui/que représente cet homme à la peau cuivrée (le père de son enfant, l'anesthésiste, celui qui lui sauve la vie ? C'est très troublant), et les nappes de brume noire façon tentacules j'ai absolument aucune idée de ce que ça pourrait être, bref, je suis paumée, et j'ai l'impression d'être entrée dans une autre dimension ! Ce qui me convaint que non, c'est que Tennessee est si... Tennessee, à vouloir se débrouiller toute seule, à se retrouver dans des situations improbables... (J'en profite pour te redire que j'adore ton personnage). Et, pour le reste, je crois que je vais filer lire le dernier chapitre dans le but d'y voir plus clair ! haha

(petite coquille : "Elle a du tellement se" -> "Elle a dû tellement")



Réponse de l'auteur:

Hey,

Tu sais, j'ai eu des retours pas forcément négatifs, mais des lecteurs qui n'appréciaient pas trop le personnage de Tennessee qui est super passif, donc il y a un côté creux là aussi, quand elle n'a pas tant que ça d'envies. Mais j'avais vraiment envie de créer ce personnage qui est passif, un peu attentiste, presque. Je ne sais pas si elle l'est tout le temps, dans ce recueil, elle ne l'est sans doute pas assez dans le recueil.

Là, on retourne oui, sur l'ambiance sombre (oui, je connais et adore Stranger Things, mais on n'est pas ici dans des histoires d'autres dimensions, de demogorgon - pas sûre de l'orthographe, d'ailleurs).

Du coup, l'homme sombre qui lui a de nouveau sauvé la vie, est bien un dieu mineur (je ne lui ai pas encore donné de nom, dans ma tête), et je me suis beaucoup inspirée des livres American Gods, et de la série aussi, d'ailleurs, de Neil Gaiman. J'ai un peu dans l'idée de cet univers sans magie encore, que certaines créatures puissantes circulent encore parmi les hommes, foutent un peu leur bordel, influencent le cours d'existence. Donc l'homme sombre (que Tennessee visualise et surnomme comme ça), vient à des points clés pour le moment, de la vie de Tennessee, parce qu'elle a encore un rôle à jouer. L'homme sombre est bien un dieu qui peut prendre la place de certaines personnes, se confondre avec elle (un peu à l'image du méchant très agaçant dans Matrix, sauf qu'il remet l'autre à sa place en partant, lui :D ) Les nappes de brume noire sont une interprétation personnelle de la Mort. Je ne voulais pas du squelette grimaçant avec la cape noire et la faux, mais un truc tout aussi flippant.

Bien vu pour la coquille, c'est corriger (ça, c'est une coquille que je fais régulièrement...)

Merci pour ta review, encore une fois :)

Reviewer: Fleurdepine Signé [Signaler ceci]
Date: 26/06/2021 18:48 Title: L'araignée

(j'adore le titre du chapitre)

Oooh je viens de finir et je n'avais pas du tout pensé à ça, alors que c'est littéralement le titre que je venais de louer, jppp de moi. J'imaginais tout un truc avec un réseau, une araignée ou jsais pas, j'avais peur d'avance, et au final c'est beaucoup plus simple et plus doux que prévu. C'est aussi très symbolique de ce que Zack est devenu dans la maison, est devenu pour Tennessee, une espèce de remplaçant de Johnny. J'aime beaucoup le dernier paragraphe. Et je suis d'accord avec ta note de fin, je ne voyais pas Tennessee tuer quelqu'un, du coup j'étais pas bien. Quand tu as annoncé un meurtre, j'ai pensé que ce serait le meurtre de l'homme sombre, ou alors que ça ne concernerait pas Tennessee mais peut-être un autre personnage ! Voilà voilà, on se rapproche de la fin... Bravo d'avoir tenu les 13 variations sur une même histoire en tout cas, c'est impressionnant ! 



Réponse de l'auteur:

Hey,

ça va, je ne t'ai pas trop arnaquée sur ce coup-là ? ;)

(Quand j'y pense, le coup de la rupture... Cela aurait pu être carrément autre chose, si j'avais voulu garder Johnny près de Tennessee :)

Des fois j'arrive à être super terre à terre, hein ? Des fois seulement. Parce que d'autres fois, je pars dans de ces trucs, moi !!!

Zack va devenir en effet le petit homme de la maison, quand je l'imagine dans l'histoire dont il est le héros, je le vois vraiment comme un petit coq.

Merci pour toutes tes reviews !

 

Reviewer: Fleurdepine Signé [Signaler ceci]
Date: 26/06/2021 18:43 Title: Alors, va-t-en !

Wooow, quand j'ai vu que c'était le tour de la "séparation", j'ai pensé : "Oh non, ne les sépare pas" ;___; Rien ne me préparait à ça, je suis trop triste. Vraiment, je boude hein, je t'en veux d'avoir fait ça. Surtout que je ne comprends pas. "Lui d'abord, les autres après" je trouve que c'est à l'opposé de ce qu'on a vu de Jo depuis le début. Et, je comprends ses doutes et ses peurs à Tennessee, mais... n'a-t-elle pas encore plus peur d'être seule ? abandonnée ?
Bon, après, c'est une discussion qu'ils ont eue à plusieurs reprises dans le passé et là tu nous présentes simplement la conclusion, donc c'est normal qu'il y ait moins de détails et tout, mais quand même, je suis frustréééée. Et surtout, je vois les "cinq minutes avant..." qu'il reste, et ça me fait peur, je le sens très très mal x)))
Bon, sinon, y'a plein de petites phrases que j'ai appréciées, et le fait que tout se fasse au McDo et que Zach ait tout entendu (ça, ça m'a brisé le cœur ;__;).  (j'aime toujours les allusions à Bidule). Mais je suis si triste.



Réponse de l'auteur:

Hey,

Alors, c'est qui qui a pondu le prompt : "cinq minutes avant une rupture" ? Hein, pas ma faute :D

Non, je plaisante. Mais en fait dans mon esprit, quand plus tard, (après ce recueil), Zack rencontre le fameux homme gris (celui qu'il ramène à la maison dans le dernier texte du recueilà, Tennessee est maman solo.

Et c'est assez marrant, mais Johnny a pris une place alors que je n'avais pas vraiment prévu cette histoire, mais j'ai suivi vos prompts. Après, à voir si dans le projet de roman, je garde ça sous le coude, mais j'ai vraiment aimé écrire sur la relation entre Johnny et Tennessee, Johnny étant un peu l'amoureux transi, puis la béquille pour Tennessee, et au final, leur couple était peut-être déséquilibré, parce que je pense que Johnny a plus aimé Tennessee qu'elle ne l'a aimé. Elle n'arrive pas à s'attacher, Tennessee, j'ai un peu cette idée là. Et j'ai aussi l'idée que sa raison de ne pas vouloir bousculer son quotidien et de ne pas vouloir suivre Johnny, c'est vraiment les conséquences de ce qu'elle a vécu dans le passé, des trucs qu'elle ne peut pas dépasser, parce que le changement la terrifie, alors que Johnny, lui, est plus assuré. Et il y a quand même de la mauvaise foi de la part de Tennessee qui pense que Johnny pense à lui d'abord, et les autres après. Mais comme c'est un recueil de textes, il y a forcément plein de trucs qui passent un peu à la trappe et sont abordés de manière un peu artificielle.

Et si, je pense que Tennessee a aussi super peur d'être abandonnée, mais c'est pour elle complètement impossible de se déraciner. Elle est dans un beau dilemme mais a quand même pris sa décision.

Oui, je voulais que Zack ait tout entendu, parce que typiquement, c'est le genre de discussion à ne pas avoir devant un enfant... C'est aussi pour montrer que même s'ils essaient d'être de bons parents, comme tous les parents, ben des fois ils se foirent.

Mais je comprends complètement ta frustration.

Tu veux du scotch pour ton coeur brisé ? :hug:

Merci pour le temps que tu prends d'écrire toutes ces reviews !

Reviewer: Fleurdepine Signé [Signaler ceci]
Date: 26/06/2021 18:37 Title: Veiller tard

Wow 6 années ont passé, j'étais pas prête moi !
Comme tu dis c'est tout mignon et tout doux. J'adore que mère et fils doivent lutter pour rester éveillé-e-s, simplement pour attendre minuit se souhaiter une belle année (je connaissais des familles qui allaient s'endormir avant. Mais j'ai toujours trouvé ça dommage. Enfin, là, je trouve ça charmant). Du coup c'était reposant ! J'ai été un peu moins convaincue d'un point de vue stylistique que pour d'autres chapitres, il y a beaucoup de "et" (je raffole des "et" mais je ne sais pas si tous étaient pertinents) et quelques coquilles que tu as laissées passer il me semble, par exemple : "il ressemble à un super très fatigué" : il ne manque pas le "héros" de "super-héros" ? :)
Par contre, j'aime toujours autant comment tu t'empares du rythme et ta façon de raconter et d'ajouter plein d'infos à chaque fois, sur Sam, sur la famille, sur le pied de Johnny, et la fin est vraiment très très douce, ça m'a mis du baume au cœur <3 



Réponse de l'auteur:

Hey,

Et oui, pouf un bébé, et pouf un presque écolier !

J'ai tenu compte de tes remarques sur les répétitions des "et", certaines sont voulues, d'autres sont oubliées, j'en ai viré quelques uns, et rajouté le héros :) Et là, c'est vrai que j'ai adopté un point de vue externe, et c'est vrai que ce n'est pas dans le ton des autres, donc à l'occasion, je viendrai le corriger, bien vu !

Merci pour tous tes retours :)

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.