Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour L'homme gris
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Carminny Signé [Signaler ceci]
Date: 23/07/2022 13:49 Title: Ethwaz

Coucou Sif ! Je prends enfin le temps de lire ton histoire et j’avoue que j’ai été complètement sous l’emprise de ce début. Ce personnage est à la fois effrayant (moi en tout cas, il me fait un peu peur ^^) et attachant parce qu’il est tellement perdu. Les descriptions s’y prêtent tellement bien, c’est un style juste fantastique dans lequel tu as écrit ici. Le seul petit bémol c’est que j’ai vraiment l’impression d’avoir affaire à trois textes bien séparés sur le même sujet – autant les deux derniers s’accordent bien, autant la transition entre le réveil au jardin botanique et le réveil sur l’ancien champ de bataille m’a un peu perdue. Où est-ce qu’on est ? Mais c’est peut-être ça qui me permet de mieux comprendre le personnage, perdu lui aussi… En tout cas, c’est un premier chapitre qui intrigue beaucoup, du coup je file lire la suite !

Réponse de l'auteur:

Coucou Carminny,

Je suis vraiment désolée de répondre si tard à ton commentaire, je ne sais pas pourquoi j'ai du mal à me plonger dans vos retours, j'ai sans doute des difficultés à assumer ce texte qui est encore au travail.

Bref !

Je suis super contente de lire que tu trouves le personnage de l'homme gris effrayant (il est juste super dangereux), et attachant parce qu'il est complètement paumé, parce que c'est vraiment ce que je voulais transmettre.

Et je me suis sûrement laissée porter par mon imagination qui a déteint sévèrement sur le style :D

Je comprends totalement ce que tu dis sur l'impression d'avoir trois textes, parce que c'est bien le cas, de mémoire, et que je ne suis pas très bonne en relecture / correction, mais surtout à virer ce qui est redondant. Le seul truc qui m'amuse là-dessus, c'est qu'avec des années d'écart, au final, le personnage et ce qu'il est n'a pas bougé, je suis donc constante dans ce que j'imagine :)

Et on est bien sur deux temporalités différentes. Le réveil au jardin botanique c'est "maintenant" et sur le champ de bataille, c'est "avant". Et dans cet "avant", le monde tel qu'on le connaît aujourd'hui était beaucoup plus grand, et surtout il y avait de la magie et des créatures surnaturelles. Plein, partout. Donc, quand l'homme gris se réveille dans le jardin botanique, il se rappelle de cet autre réveil mais dans un monde qui lui était familier.

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/07/2022 12:28 Title: Mannaz

Très touchant, ces deux derniers chapitres. Déjà, retrouver Zack, c'est un vrai plaisir. Ça m'a beaucoup amusée, d'entendre de nouveau parler de céréales. Et je maintiens qu'il est infernal ce gosse, à recueillir des inconnus chez lui (pauvre Tennessee, ça doit pas être de tout repos).

Encore une fois, ton gros point fort pour moi c'est la description de sens. On entendrait presque les bruits, et les odeurs et les textures sont également très présentes. C'était un chapitre très, euh... terreux ? xD Et là la personne qui lit cette review pour le JR doit se dire "ça y est, elle a casé son mot chelou, elle est contente", mais non, vraiment, c'est le terme qui me vient à l'esprit. La terre est partout. J'aime beaucoup ce chapitre, il est vraiment très réussi et fait bien la synthèse entre la sortie de terre du premier chapitre et la légèreté du deuxième avec Zack, sa gentillesse, et ses céréales.

Réponse de l'auteur:

Coucou,

Merci encore pour ton commentaire !

J'adore écrire sur les enfants, et je suis tout à fait d'accord avec toi, on ne ramène pas n'importe qui/quoi à la maison :D Tennessee fait ce qu'elle peut, la pauvre :D

J'aime beaucoup décrire tout ce qui relève de la sensorialité. J'adhère totalement au côté terreux de cette histoire :D

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 08/07/2022 12:10 Title: Ethwaz

Coucou Sifoell,

Ça fait une éternité que je dois me pencher sur les autres textes de l'univers de La femme creuse, et les Sélections flamboyantes doublées des JR sont le parfait prétexte pour me replonger dedans et lire ce texte !

J'aime énormément ce prologue avec cette créature qui s'extirpe de terre. C'est très bien écrit. Ce que je trouve même proprement fascinant, c'est que toutes ces descriptions et sensations pourraient probablement être celles de n'importe quel nouveau-né, si on y réfléchit. Il y a quelque chose d'assez magique dans cette "naissance" (ou plutôt renaissance), ça m'a presque émue.

Et en même temps, on se sent confus et étourdi, il y a cette aura de mystère et tous ces éléments que tu sèmes par bribes (sans que ce soit gênant de ne pas tout comprendre pour l'instant, parce que ça se prête vraiment bien au contexte ; on est comme cet "homme" (bon, en réalité je sais déjà de quoi il s'agit grâce à mes précédentes lectures), en quête de repères).

Réponse de l'auteur:

Coucou Pruls,

Merci pour tes commentaires !

Je pense que l'Homme gris est le texte de cet univers dont je préfère l'écriture, le côté décalé. Je l'ai en partie dans la Femme Creuse, mais les recueils c'est définitivement pas mon truc (faut que j'en finisse un et ensuite, si je refais des recueils de textes, cela sera en dehors de contraintes).

Enfin, tout ça pour dire que je voulais donner un effet "organique" et "sans filtre" à la renaissance de la créature. Et la confusion c'est une thématique qui j'aime beaucoup (bien que cela ne soit pas quelque chose de très agréable à expérimenter, de ne pas trop savoir ce qui se passe autour de soi).

Reviewer: Alena Aeterna Signé [Signaler ceci]
Date: 23/06/2022 18:49 Title: Ethwaz

Coucou Sif !

Il était temps que je vienne enfin commenter ce texte. Déjà, je suis tout à fait fan de l'ambiance et de ton écriture (bon ça tu le savais mais ça ne fait jamais de mal de le répéter ...). J'aime beaucoup cette manière de nous plonger dans les pensées de l'homme gris, son regard sur notre monde moderne bien différent de ce qu'il a connu. D'ailleurs, je crois que c'est ce que je préfère, cette double vision, entre ce qui est passé et ce qui est présent parce que ça fait aussi se poser des questions (les arbres en cage par exemple, j'ai adoré cette expression !).

Rien que son réveil en fait, tu nous mets bien dans le moment et tu déranges un peu ce climat de paix en place. J'ai quelques hypothèses sur ce qu'est l'Homme gris mais à voir si ça se confirme au fil des chapitres (pour être honnête, je pense un peu aux orcs ou aux trolls). Je suis déjà intriguée par toute cette histoire de magie. Comment se fait-il qu'il n'apparaisse pas sous sa vraie forme aux yeux des humains ? Est-ce simplement parce que eux ne sont plus capables de le voir ou juste un autre coup de magie ? Au passage, j'aime vraiment quand tu dis qu'il ne ressent plus la magie de son bracelet parce qu'on sent nettement qu'il y a une fracture entre ce monde qui était le sien et notre monde à nous.

Mais d'un autre côté, je me dis que s'il se réveille, c'est qu'il y a sans doute autre chose derrière tout ça, non ? Je sais que tu m'avais un peu parlé d'un monde où la magie reviendrait et je me demande comment tu vas faire.

En tout cas, j'adhère à cent pour cent et j'ai hâte de voir de quelle façon tout va se lier avec la Femme creuse et l'homme sombre.

Bises ! :D



Réponse de l'auteur:

Coucou Alenachou  !!!

Oh, mais j'ai oublié de te répondre ! C'est un scandale !

Je ne me souviens plus si j'ai commencé à écrire l'homme gris avant la femme creuse, qui sont clairement différents comme textes, mais ce que j'ai vraiment envie de faire dans L'Homme gris, c'est de travailler sur ce décalage profond qu'il a, en se réveillant, avec son environnement qui ne ressemble plus du tout à ce qu'il a connu.

Quand je développerai tout ça dans le projet de roman, je pense partir sur une alternance de points de vue, entre Le Décepteur qui assiste à tout, et est un peu omniscient, Tennessee et Zack qui vivent une vie tout à fait normale, et paf l'homme gris arrive, puis l'homme sombre, et tout est bouleversé.

J'ai l'impression que l'Homme gris se rapproche le plus de ce que je veux en faire, de ce projet de roman.

Je pense que les humains ne voient pas l'homme gris sous sa véritable apparence parce qu'ils ne sont plus en contact depuis des générations et des générations, avec la magie, qui vivotait. Je vois un peu la magie qui se retire comme une batterie qui se vide, ce qui fait que ce qui était directement relié à elle et s'en nourrissait, ne peut plus fonctionner, n'existe plus, ne sert plus à rien. Mais il en reste quelque chose, dans certains endroits, dans certains êtres, qui fonctionnent sans doute autrement (tu vois à quel point c'est encore vague dans ma tête :D ). Alors, oui, l'homme gris se réveille dans un monde qui lui est inconnu, avec des règles et un fonctionnement bien différent de ce qu'il a connu, et il est complètement paumé. D'autant plus que personne ne le voit tel qu'il est, ce qui ne fait qu'ajouter à son état de confusion.

Oui, si l'homme gris se réveille, il y a bien quelque chose qui provoque son retour. Peut-être son retour à lui particulièrement. Donc, à voir comment je vais développer tranquillement tout ça...

Oh, merci beaucoup beaucoup pour ton commentaire !

Des bisous à toi aussi ! :)

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 17/08/2021 16:49 Title: Othila

Je ne suis pas sûre d'avoir totalement compris la fin, mais j'avais raison en estimant que Zack et sa Tennessee ne sont pas si humain que ça. Le coup des ombres m'a fait penser à un épisode de Doctor Who, dans la bibliothéque, si tu connais ^^/ ( en vrai, les meilleurs méchants, ce sont les Anges Pleureurs je trouve et peut-être qu'un jour j'arriverai à écrire sur eux..). Cette fin soudaine me donne envie d'en savoir plus sur Zack, sa mère, l'homme gris aura t'il un nom un jour ? Sa relation avec l'Homme gris me fait un peu penser à cette de John ado et au Terminator xd. L'homme gris aura t il un jour son libre arbitre ? Zack et sa mère sont t'ils eux même ou sous influence de ces ombres ? Que de réponses sans questions que j'espère trouver dans "La femme creuse" et le " Décepteur" quand j'aurais le temps de les lire ...

Réponse de l'auteur:

Coucou Bevy,

C'est drôle, ce chapitre s'est écrit tout seul, et je l'ai laissé tel quel, je me suis laissée porter :)

Dans mes toutes premières idées, Zack et sa mère étaient juste des humains, Zack ayant la faculté de voir et interagir avec des personnages magiques, et sa mère étant plutôt passive dans tout ça. Mais en développant le personnage de Tennessee dans La Femme Creuse, elle est devenue autre chose, et Zack aussi. Donc, non, ils ne sont pas vraiment humains.

Je ne regarde pas Doctor Who, mais merci pour la référence !

Dans les deux derniers chapitres de l'homme gris, que je n'ai pas encore écrits parce que je brainstorme beaucoup sur cet univers, l'homme gris va bien retrouver la mémoire, et son identité. Et l'homme gris, comme je conçois ce qu'il est, n'a pas vraiment de libre-arbitre, mais je ne l'ai pas encore développé. Et pour la question de Zack et Tennessee sous l'influence des ombres, je note, je note, parce que très bonne question !

Veux-tu que je te dise ce qu'est l'homme gris ? Ou tu préfères garder la surprise ?

Merci pour tes commentaires, j'espère que cette lecture déroutante t'aura plu :)

A bientôt :)

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 16/08/2021 13:10 Title: Mannaz

Tu sais qu'en commençant ce chapitre, je me suis fait la réflexion que soit Zack était lui aussi un " homme gris" ou si il n'est pas lié à une autre espèce que celle de l'homme gris et des humains, avec la particularité de les voir et de ne pas les craindre. Idem pour la mère de Zack. Ce chapitre semble me donner raison. Si je je peux, selon la maintenance informatique de mon travail, je te fais les dernières reviews de l'Homme gris et de la Femme creuse dans l'après-midi ou la soirée !

Réponse de l'auteur:

Coucou Bevy,

Zack n'est pas un homme gris, mais il a bien des capacités magiques, vu qu'il est le seul à voir l'homme gris tel qu'il est. Donc, tu as bien raison. Après, le côté sans peur face à l'homme gris qui reste bien sage, est du aussi à son jeune âge, sa naïveté, et sans doute aussi au fait qu'il fait tout bêtement confiance à l'homme gris. La mère de Zack, c'est un peu différent :)

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 15/08/2021 12:21 Title: Uruz

On a la une mère de famille hyper sereine que son fils ramène pour goûter un géant baraqué, se trimballant une arme et des canines de vampire (mais je doute que ça en soit un vu qu’il vit indifféremment de jour et de nuit, à moins que tu ne donnes là une vision moins traditionnelle du croque-mort dans son cercueil ^^/). Je suis curieuse de voir comment notre Homme gris va s’adapter à ce foyer, s’il va y rester et si sa nature primaire va reprendre le dessus… A ce soir pour une autre review !

Réponse de l'auteur:

Coucou Bevy,

Ah, Tennessee a toujours été un peu décalée, et bien qu'elle n'ait vu qu'une fraction de secondes le géant baraqué que tu décris, elle ne finit par le voir que comme tout le monde, à savoir un gars baraqué et à l'air pas très sympa. Et non, l'homme gris n'est pas un vampire :)

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Drusila Signé [Signaler ceci]
Date: 15/08/2021 12:10 Title: Ethwaz

Je ne savais pas à qui m’attendre avec cet original. J’ai vu un temps que tu avais le titre et le lien de ton histoire dans ta signature. Et comme tu m’a suggéré cette lecture, j’y suis. Je dois t’avouer que je suis assez intriguée, surtout que tu annonces que c’est un original « court » que je suis sûre de finir et de ne pas l’oublier et de laisser le lien dans mes favoris, comme tant d’autres. Je suis assez intriguée de lire « La Femme creuse », c’est le même univers. Bref, je me pose pas mal de questions sur cet homme gris et je lirais la suite entre ce soir et demain, je n’aurais pas le temps de tout finir ce soir. En tout cas, l’immersion de cet inconnu dans un monde qui n’est plus le sien et où il n’est que l’ombre de la menace qu’il a été est bien rendu ! A plus pour une autre reviews pour ce week-end reviews!

Réponse de l'auteur:

Coucou Bevy,

Je prends enfin le temps de te répondre, merci de m'avoir lue !

Alors, dans le même univers j'ai (par ordre chronologique) : Le Décepteur (un recueil en cours d'écriture sur l'homme sombre, pas l'homme gris, qui apparaît un peu dans la Femme Creuse), La Femme Creuse (un recueil qui est fini), et L'homme gris. En gros, chaque texte suit un personnage en particulier (le décepteur, Tennessee, la mère de mon héros, et l'homme gris qui est une créature), et dans l'idée de roman que j'aie, c'est un monde comme le nôtre, mais qui était magique avant, la magie a disparu de manière inexpliquée, et le Décepteur est un personnage mythique qui est une des seules créatures magiques à continuer d'exister en l'absence de magie (c'est un personnage trickster, à l'image de Loki). Tennessee est donc la mère de mon héros (un enfant, Zack), que j'avais du mal à me représenter, donc le recueil a été l'occasion de pouvoir travailler ce personnage. Enfin, dans l'homme gris, tu as l'homme gris (qui est une créature magique qui se réveille dans un monde qu'il ne reconnaît pas et est complètement paumé), et Zack, un gamin qui est le seul à le voir tel qu'il est.

Tout cela se déroule dans un monde (j'ai l'idée d'écrire un roman sur ces quatre personnages, mais dans ce monde magique il y aura d'autres histoires, et le Décepteur est un personnage tranversal).

Je sais bien qu'à la lecture, cela peut être super déroutant, mais j'essaie de faire des bouts par-ci par-là pour rassembler toutes ces idées, travailler au développement des personnages, et à l'idée de scènes que j'ai. Une écriture en forme de puzzle :)

Merci pour ton commentaire !

Reviewer: Lsky Signé [Signaler ceci]
Date: 22/07/2021 07:47 Title: Othila

j'aime beaucoup l'introduction sur le fait de nommer !!! C'ets très poétique, donne une autre jolie approche des choses, une vision des choses...

"Il entre dans le hall de son immeuble, avec une sensation de familiarité et d'étrangeté à la fois, quelque chose qui le met mal à l'aise," et tout le passage avec les ombres, l'oiseau qui se vêt/renait petit à petit est super réussi. Une grande maitrise du fantastique.

"Ce ricanement qui est la marque de fabrique de l'Autre." : marque de fabrique fait un peu sortir du récit ça fait vraiment monde consumériste, "marque" contemporaine.
Mais je trouve super intéressant ce passage : on pense d'abord à une personnification de la mort, sont-ils dans un entre deux car ils ont volé une vie ? Ou alors un esprit maléfique ? On a envie de savoir plus, quand est-ce qu'il a rencontré "l'Autre' qu'est ? C'est super prenant.

Olala vraiment trop cool le déblocage ! ET trop cool les idées, je suis hyyyyper curieuse de voir l'histoire de Tennessee !!! Me tarde les chapitres suivants !

Réponse de l'auteur:

Coucou Lsky,

Merci beaucoup pour ton commentaire ! Je ne sais plus dans quel livre ou article, j'avais lu un truc sur le véritable nom des choses, et celui qui connaissait ce véritable nom des choses, objets, animaux, gens, pouvait les contrôler (je me demande si cela ne vient pas vaguement de la Bible...), et c'est une idée qui me reste en tête depuis pas mal de temps, que je peux un peu évoquer. Mais je ne vais pas l'utiliser ici en tant que tel.

Je suis parti mais complètement en live avec l'histoire de cet oiseau qui avait du m'être donné en contrainte lors d'une Nuit, et ça apporte au texte, justement, en étrangeté, en inquiétude, et peut-être même en pouvoir pour Zack ou l'Autre (je ne sais pas si tu as lu la Femme Creuse - qui est fini - ou le Décepteur - que je galère à écrire), donc je me tairai sur l'identité de l'Autre.

En fait, au niveau des inspirations ciné du fantastique, j'ai globalement tout Guillermo del Toro, Night Shyamalan aussi, ainsi que Tim Burton, et en livres, c'est Neil Gaiman, John Connolly et je ne me souviens plus du troisième, donc je viendrai en causer quand cela me reviendra.

Ah, je viens de vérifier pour marque de fabrique, c'est bien une expression issu du droit et du commerce, mais c'est surtout une expression qui parle de la caractéristique d'une personne. Héhé, je ne vais pas te répondre sur tes questions sur l'Autre (bien que j'en aie super envie), mais j'aimerai te garder l'effet de surprise :)

Merci beaucoup pour tes encouragements !

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 04/07/2021 00:26 Title: Mannaz

Recoucou Sif !
Ahahahh là, je ne comprends plus tout, mais c'est normal j'imagine, tu essaies de nous perdre, pauvres lectrices que nous sommes !
Alors déjà, j'ai oublié de te le dire, mais j'ai beaucoup aimé la répétition sur les yeux noirs de l'homme gris, plus noirs que la nuit, je trouve que ça rythme bien le texte.

Ensuite... MAIS COMMENT çA IL N'Y A PAS LA FIN ? Mi-juin ? Mais c'est passé mi-juin (petits yeux larmoyants et suppliants) ou bien c'est dans un an (cri de détresse). Je croyais que le concours était fini, j'ai mal dû comprendre. Bref, je reste embêtée parce qu'il n'y a pas la suite, mais j'espère aussi que mes reviews te motiveront à finir ce texte avant d'entamer ton roman... ;)

Enfin, pour le texte lui-même, j'aime beaucoup voir comment l'homme gris s'installe, la routine prise, il est là, il apprivoise son environnement et sa nouvelle époque. Je me demande toujours qui il est ou ce qu'il est. Entre la mention de l'auroch, la grotte, les gravure, l'absence d'écriture, je pencherai bien pour rester sur un Cro-Magnon, mais alors, d'où vient l'anneau d'or à la dent ? Et puis pour la bête, cette histoire de sortir d'une peau de bête, ça m'a fait penser aux orques dans le seigneur des anneaux, des êtres corrompus par la magie, mais de toute évidence, l'homme gris est gentil. Ce sont peut-être des genres de golem ? Mais l'homme gris semble tout de même parler et avoir sa volonté propre, des souvenirs aussi. Je cherche, mais je suis un peu en manque d'indice... (à bon entendeur aha). C'est un guerrier envoyé pour combattre sous les ordres des/d'un homme.s, dont Zach est peut-être l'héritier, au vu de l'odeur de Zach. Je sèche un peu sinon.

J'aime beaucoup ta manière de construire ton texte aussi : le souvenir qui se ramène dans le présent avec l'oiseau réanimé. J'ai trouvé la discussion bien tournée, et la scène très réussie. ça m'a rappelé la fois où j'ai trouvé un crâne d'oiseau planté dans le sol du jardin (j'ai cru que c'était un champignon sur le coup, je l'ai ramassé et... j'ai dû avoir peur, je ne sais plus, mais je suis certaine qu'il a trôné dans ma chambre comme un trophée avant que mes parents me disent de le remettre dehors aha).
Pour la phrase "je suis juste Zach", j'ai l'impression que tu as fait une coupe dans le texte. Le "juste" semble insister...

Bon, j'ajoute ton histoire en favoris pour pouvoir lire la suite quand tu l'auras écrite/postée ! Je me tâte à présent à lire La femme Creuse ou Regugu, redis-moi si tu as une préférence :)

J'ai été plus que ravie de découvrir un peu plus ton univers original, autrement que dans le cadre du concours KL ! Merci pour les lectures !

Ju'

Réponse de l'auteur:

Coucou Ju,

Oui, je suis toute désolée, je n'ai toujours pas réussi à continuer l'homme gris, mais ça va venir. Je laisse reposer, et ça me reprendra :)

Et bien tu as gagné Ju'! C'est un orc. Je suis vraiment partie de l'esthétique de Warcraft (? plus sûre du nom du jeu qui a fait un film très bof mais y avait travis fimmel dedans) ou des trucs comme ça et je me suis inspirée des gobelins ou hobgobelins des mythologies du coin. Je n'ai pas encore suffisamment développé ici l'homme gris, mais il a bien quelques souvenirs qui reviennent, une certaine volonté aussi, mais surtout parce qu'il n'a pas le choix, vu qu'il est seul. Et Zack va avoir un rôle déterminant dans son développement :) Il n'est pas un guerrier envoyé pour combattre, son réveil est accidentel, mais Zack est bien spécial (et au début dans mon esprit, il était juste un petit garçon).

Du coup je viens de le relire, comme tu me posais des questions dessus :) J'aime bien le côté flou, l'aller-retour entre un rêve et une réalité (ce qui n'est pas le cas ici, on est bien dans les souvenirs), et on est vraiment dans du fantastique, ou du merveilleux, d'ailleurs, de la fantasy. Et le truc que j'aime bien avec Zack c'est que rien ne le surprend, tout arrive complètement naturellement et il ne se pose pas de questions parce que dans ses yeux d'enfants, tout est normal. Il prend ce qui arrive comme ça arrive.

Je n'ai pas compris ce que tu as dit sur "je suis juste Zack", tu parles de découpage dans l'écriture ? De mémoire, ce texte a été écrit assez rapidement (le temps de brainstormer bien trop longtemps haha).

Mais en tout cas, tes retours me motivent à poursuivre :) Merci beaucoup pour tes encouragements !

Bisous :)

Sif'

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 03/07/2021 20:39 Title: Uruz

Recoucou Sif !
C'est vraiment génial. Je vois pas où tu veux aller, mais ça me fait beaucoup rire et peur à la fois. Je suis très intriguée. J'aime beaucoup Zach, il est beaucoup trop chou. C'est un vrai enfant très naïf mais adorable. Tu le rends très bien. J'adore l'observation du gamin, sur les gars de l'entrée de l'immeuble qui fument et se poussent pour laisser passer l'homme gris alors qu'ils ne le font pas pour la vieille dame ; l'observation de Zach sur cet homme gris qu'il appelle homme gris parce eh bien il est gris. C'est très enfantin. Quel âge a Zach déjà ?

Tennessee, c'est la mère de Zach ? C'est la femme Creuse ? Je m'attendais à ce qu'elle crie et qu'elle soit effrayée en voyant ce géant dans sa cuisine mais elle se contente de tomber sur sa chaise aha. J'adore les détails qui rappellent combien l'homme gris est grand (dans les escaliers notamment).

Pour cette histoire des lions... je pensais que tu exploiterais le jeu de mots avec l'homme gris déçu de ne pas manger du Lion x)

J'aime beaucoup la remarque sur le fait que Zach soit le petit chef de sa bande d'amis. c'est super mignon, et puis en plus, ça fait partie de tous ces détails qui rendent les personnages si vrais.

Je vais lire la suite ! ;)
Ju'

Réponse de l'auteur:

Recoucou,

Merci beaucoup ! Je suis super contente que je te fasse ressentir plein d'émotions ! A la base, je pensais ce projet de roman comme un roman pour enfants, mais maintenant que j'y ai mis la mère de Zack (la femme creuse) et le décepteur surtout, on passe clairement sur un public adulte. Mais dans l'Homme gris, il n'y aura rien de trop choquant ou trop violent.

Zack a 8 ans. Et c'est un petit malin :) J'aime beaucoup écrire sur les enfants. Tennessee est bien la mère de Zack et la Femme Creuse. Et Zack prend vraiment la vie comme elle vient, et l'homme gris aussi, comme si tout ça était parfaitement normal (moi, clairement, je ne me sentirai pas en sécurité si mon gamin me ramenait une armoire à glace à la maison).

Alors, pas bête du tout l'histoire de manger du lion, je n'y ai pas du tout pensé, et c'est fortement plausible que l'homme gris en ait mangé.

Merci beaucoup pour ta review !

Je file répondre à la dernière, bisous !

Sif.

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 03/07/2021 00:52 Title: Ethwaz

Mais Sif, j'aime < 3
C'est comme d'habitude très visuel, et franchement on ne voit pas que c'est un patchwork de textes, bravo !

J'adore la manière dont tu fais entrer le personnage, le faire sortir de terre, revenir d'entre les morts et pousser comme une plante, un arbre, presque. C'est magnifiquement et terrifiquement décrit (tu vois, je suis obligée d'inventer un mot pour ton texte aha). Je lisais le début avec les bruits du match à côté, mais tu as réussi à me tirer de là-bas et à m'attirer dans ton texte. C'est super surprenant et original, le titre n'annonce pas du tout ça (ou du moins ne m'a pas fait penser à ça), je suis tellement contente de commencer ces JR avec ce texte !

J'adore ce détail qui tue : "la pelouse sur laquelle personne n'a le droit de marcher." mouahah, et lui il la déchiquète complètement, j'aime ces précisions cyniques, désabusées et quelque peu incongrues. ça renforce l'incongruité et le côté étrange de la situation.

Et cette phrase : "Alors, le temps que le feu de sa respiration s'apaise, et que le cheval qui a pris place dans sa poitrine arrête son galop, la créature tourne son regard plus noir que la plus noire des nuits vers ces lumières par centaines qui réfutent la nuit, qui feraient de l'ombre au soleil." J'adore toutes les comparaisons que tu as employées, notamment celle-là avec le cheval au galop (dû à la contrainte... -- > ). Du coup, j'aurais aimé avoir un peu plus de détails sur la façon dont il voit le monde moderne ! Je suppose que c'est dans la suite, je lis ça demain au réveil, hihi.

Et cette fin... je pensais à un vampire, mais la petite référence à l'auroch me fait dire que c'est un cro-magnon, ou au moins un homme/une créature aussi vieille que les cro-magnons ! J'adore tous les petits détails que tu glisses dans le texte, j'ai envie de voir des signes partout.

Si je pense à autre chose, je te le dis dans la prochaine review !
Des bisous
Ju'

Réponse de l'auteur:

Hey, coucou Juliette,

Je mets à répondre à tes reviews ici aussi :)

Dis donc, si l'homme gris réussit à concurrencer le rugby, héhé, j'en suis bien contente ;) Pour le titre, je me suis basée juste sur l'observation de Zack que tu vas découvrir au chapitre suivant (donc c'est fait), quelque chose de très enfantin, somme toute. Et j'ai envie que tout ce groupe de recueils (l'homme gris, la femme creuse, le décepteur) reste un peu mystérieux, parce que d'une part, c'est en cours d'élaboration, du coup je ne sais pas forcément où je vais (surtout l'homme gris), et j'ai l'impression que je dois finir le décepteur (le 31 juillet) avant de continuer l'homme gris - mais ils me tiennent tous à coeur. Bref !!!

Oui, j'adore les JR parce qu'ils permettent de découvrir des univers, des auteurs, et tes fics me faisaient de l'oeil depuis un moment (et tes participations à KL m'ont vraiment convaincues de ton talent d'écriture, je suis très enthousiaste de ce que j'ai lu et vais continuer à lire :)

J'adore écrire sur des décalages, même si j'ai l'impression que l'homme gris est un recueil, que je pourrais beaucoup plus développer le fait qu'il soit paumé, qu'il soit vachement en décalage avec le monde dans lequel il se réveille.

Alors, le cheval au galop, de mémoire, cela fait partie du bout de texte où l'homme gris (qui était vert à l'époque) revenait à la vie, et qui date d'il y a quelques années.

Ah non, pas un vampire ni un cro-magnon, mais ce que tu liras plus tard va te donner d'autres indices (notamment une description physique plus poussée de l'homme gris). Ouiii !!! Je t'encourage fort à chercher des petits signes partout, parce que j'en sème plein !

Merci beaucoup pour ton retour !

Bisous !

Sif.

Reviewer: Lsky Signé [Signaler ceci]
Date: 10/06/2021 15:40 Title: Mannaz

Ca c'est du patchowrk ahah "alors c'était un peu facile alors j'ai mélangé douze contraintes différentes de dix personnes !" hihihi félicitations !!!


"Un homme grand comme un frigo" quand on voit la taille de mon frigo l"homme gris devient subitement un leprechaun ahahahah

Oh mais oui un homme préhistorique ?! (gros kiff sur cette thématique depuis quelques temps) Les fameux géants qui auraient existés ?!
Il faut à tout prix que tu lises La boite de Pandore de Weber si tu kiff ces réinterprétations de mythes.



OLALALALALALALALALA BEAUCOUP TROP BIEN CETTE FIN DE CHAPITRE BEAUCOUP TROP BIEN ECRIT TROP DE SUSPENS
Zack réincarnation du vieux ? Puis ils remettent les choses à la vie ? Beaucoup trop cool !

Réponse de l'auteur:

Hey,

Oui, j'aime bien me compliquer les choses. Je trouve, qu'étonnamment, plus il y a de contraintes complexes, et plus ça me libère au niveau de l'écriture, je ne sais pas pourquoi. Un côté challenge sans doute !

Ah oui, l'homme gris est plus grand que ton frigo :D Plutôt comme le leprechaun d'American Gods (je vais t'envoyer un gif, ça va te donner envie de regarder la série qui est merveilleuse).

Ah non, ce n'est pas un homme préhistorique, l'homme gris est un orc, un vrai de vrai, un guerrier sanguinaire. Tu continues à écrire sur Leyme, dis-moi, pitié, pitié !!! J'ai adoré ta femme préhistorique dans Leyme.

Cela fait super longtemps que je n'ai pas lu Bernard Werber (j'ai adoré la trilogie des fourmis, et celle des thanatonautes, je ne sais pas si tu les as lu). J'adore la réinterprétation des mythes.

Merci pour ton ENTHOUSIASME !!!

Tu me donnes tellement envie d'écrire la suite !

Merci beaucoup !

Reviewer: Lsky Signé [Signaler ceci]
Date: 10/06/2021 15:34 Title: Uruz

Alors oui, pour être bizarre c'est bizarre !

Le début du chapitre est très bien (là aussi) car on sent vraiment deux univers qui rentrent en collision, comme la sortie difficile des songes. Y a vraiment cette confrontation brutale et volontairement maladroite. Ca fonctionne très bien.

Après on part plus du côté de Zack quand on arrive dans la cité, et c'est intéressant. On se dit qu'il a peut-être vu en cet orque (je me demande si c'est pas un orque ?) un protecteur au milieu des dealers.

Sinon on a l'été, la plage, la pauvreté et une nana qui s'appelle Tennessee, est-ce que tu fais un clin d'oeil à "Soudain l'été dernier" de Tennessee Williams ? Qui est juste une pièce que J'ADORE (et qui m'avait inspiré un texte aussi d'ailleurs.)

Réponse de l'auteur:

Coucou,

J'aime beaucoup les histoires où on est dépaysé, comme les personnages aussi (par exemple dans les livres de Neil Gaiman que je place tout là-haut sur son piédestal, je ne sais pas si tu connais, mais je te conseille Neverwhere, et American Gods).

Et j'aime bien ce gamin, Zack, qui trouve un mec gris, et effrayant, et le ramène chez lui, normal quoi. Ce côté très innocent, enfantin, et quelque chose de dangereux mais indéfinissable. C'est bien un orc :)

Je cherchais pour Tennessee un prénom américain, et c'est à la fois Tennessee Williams (que je ne crois pas avoir lu), et la chanson "Quelque chose en nous de Tennessee" de Johnny (je suis absolument pas fan de ce chanteur, mais cette chanson est très belle). Mais du coup, tu m'intrigues avec cette pièce de théâtre, je vais voir ce que c'est.

Merciiii !!!

 

Reviewer: Lsky Signé [Signaler ceci]
Date: 10/06/2021 15:17 Title: Ethwaz

Tout d'abord, je tiens à dire que l'entrée en matière est fabuleuse. Tout de suite on est intrigué et on entre dans le texte.

Il est vrai que le côté intriguant reste. On arrive en fin de chapitre, on ne sait trop vraiment où on est, qui est-il, qu'est-il ?
Mais c'est quelque chose aussi de plaisant, on a envie de comprendre et de savoir. On se pose beaucoup de question : il est décrit comme un monstre sanguinaire mais ne semble absolument pas agressif. Le texte joue sur cette faille entre les choses. Personnellement, j'ai surtout très envie de comprendre ce côté d'invisibilisation de l'Histoire, d'oubli, qui m'intrigue énormément !

Réponse de l'auteur:

Hey !!!

Mille merci !!! (au minimum)

J'ai vraiment essayé de mettre en avant le côté intriguant, pour faire travailler l'imaginaire des lecteurs, et je suis super contente que cela marche sur toi.

Cela me booste vraiment à écrire la suite !

Héhé, tu verras pour l'invisibilisation de l'Histoire ;) J'essaie de construire un monde qui va bien au-delà de l'homme gris et du recueil sur la femme creuse :)

Merci pour tes encouragements !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.