Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Réflexions éthyliques
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Mikoshiba Signé [Signaler ceci]
Date: 25/09/2021 17:14 Title: Chapitre unique

Ah oui, effectivement, c'est pas hyper hyper joyeux ^^

Mais les sentiments décrits sont justes, et j'aime beacoup le parallèle avec le bout de miroir, qui n'apparait pourtant pas tellement mais qui tient quand même, on le sent, une place centrale dans le texte et aussi dans la vie de Léna, qui ne sait visiblement pas trop comment elle en est arrivée là.

Reviewer: Juliette54 Signé [Signaler ceci]
Date: 30/08/2021 17:23 Title: Chapitre unique

Coucou Seonne,

C'est très bien écrit, j'ai été happée par tes mots, la détresse et l'autodestruction de Léna. Je la voyais dans cette rue, ivre et sans objectif, je la voyais monter les marches à la fin, avec les phrases plus courte et le retour à ligne, et surtout on sent son désespoir, on sent qu'elle est perdue aussi et qu'elle agit pour faire comme tout le monde et être comme tout le monde, "se décoincer" comme tu dis, et que c'est devenu un cercle vicieux...
Pas trop déprimée parce que la fin reste positive, mais secouée tout de même.
La citation d'Apollinaire colle à la perfection oui < 3
Des câlins pour toi si ce texte à un côté personnel
Juliette

Réponse de l'auteur: Coucou Ju ♥ merci tout plein pour ton commentaire, je suis super contente que le texte t'aie autant transportée (mais du coup j'espère que ce n'était pas trop horrible à lire car ce sont des émotions fortes dans le négatif). La petite note d'espoir à la fin était là pour ça, en effet ♥ et puis la citation d'Apollinaire collait trop bien pour ne pas la mettre ! Merci pour ton retour et tes câlins ♥ à bientôt !

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 29/08/2021 21:50 Title: Chapitre unique

Salut Seonne,

Alors, oui, le texte est sombre, avec ces pensées qui restent tourner dans l'esprit embrumé de Léna, mais il est en même temps formidablement bien écrit. J'aime bien la manière dont tu as utilisé la contrainte (la photo de la fille qui se regarde dans un éclat de miroir si mes souvenirs sont bons ?), et tu as très bien traité le thème qui te tient à coeur.

Alors, oui, Léna ne laisse pas indifférente, parce qu'elle est fragile, a les idées noires. Qu'elle s'abîme, qu'elle a l'air de se foutre de tout. Mais j'ai pris plaisir à lire tes mots.

Merci beaucoup et à bientôt !

Sif.



Réponse de l'auteur: Salut Sifoell, je suis contente de savoir que le texte t'a plu. Et oui, tu te rappelais bien de la photo des Nuits (du coup j'imagine que mon texte y rend bien hommage !). Tes mots me rassurent sur mon texte en tout cas, merci à toi ♥

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 29/08/2021 12:59 Title: Chapitre unique

Coucou Seonne,

En effet, c'est un texte qui ne laisse pas indemne. Il est d'autant plus douloureux qu'il est bien écrit. La brume et l'engourdissement sont aussi bien rendus que la violence de Léna envers elle-même. Je me rappelle de l'image, tu lui as bien fait honneur. Le sous-titre est intéressant et tu lui donnes une autre signification avec l'éclat de miroir (même si en vrai, en bonne fan d'Apollinaire que je suis, je m'attendais à ce que tu le réinvestisses également dans ton texte). Autrement, je ne vais pas disserter sur l'alcoolisme, tu dis beaucoup de choses très justes et je pense que ça peut résonner chez de nombreuses personnes. Voilà.

C'est en tout cas une lecture marquante, qui m'a plu. Et je suis admirative de voir que tu as écrit autant en une heure, j'en serais bien incapable. Bravo !

Réponse de l'auteur: Coucou Pruls, merci à toi pour ton commentaire ! Je suis touchée par tes mots, et par le fait que le texte t'ait touchée. Quand au sous-titre, pour tout te dire, la citation m'est revenue en tête au moment de la publication... d'où le fait qu'elle ne soit pas présente dans le texte. J'aurai pu le modifier pour la rajouter mais je dépassais déjà en nombre de mots :'( merci tout plein pour ton retour ♥

Reviewer: Caroliloonette Signé [Signaler ceci]
Date: 26/08/2021 19:43 Title: Chapitre unique

Coucou Seonne,

J'aime beaucoup le titre de ton histoire, la citation d'Apollinaire et l'illustration, elle va bien avec ce texte. Je sais que c'est fait pour mais on ne trouve pas toujours une illustration qui colle avec ce que l'on a écrit.

Ensuite j'aime beaucoup aussi ton texte, je le trouve très vrai et très parlant. Que se soit dans les questionnements de Léna ou ce que tu décris. J'ai bien senti le côté embrouillé de son esprit par l'alcool dans ton texte.

"Elle a oublié. C’est triste. Triste à pleurer. Triste à crever." Oui, c'est très triste en effet. Il y a toute cette description de ce masque qu'elle se créé avec son maquillage qui est très belle et triste à la fois. La description est belle mais ce que ça raconte tord le ventre un peu.

On perçoit bien qu'elle voudrait arrêter cette spirale dans laquelle elle se retrouve enfermée mais elle ne sait pas si elle le pourra. En effet il parait que quand on veut on peut mais en même temps ça se saurait si c'était aussi simple.

Il y a cette fin et sa petite note d'espoir. Je lui souhaite de basculer du bon côté pour de bon !

Bravo à toi pour ton texte et bonne chance pour la fin du concours !

Réponse de l'auteur: Coucou Caro ! Je prends enfin le temps de faire mes RÀR.
Je suis contente que le titre et que l'illu t'aient plu. C'est effectivement un texte très triste mais la petite note d'espoir est là pour redonner un peu de lumière à Léna. Merci pour ton commentaire et à très bientôt ! :)

Reviewer: LilTangerine Signé [Signaler ceci]
Date: 25/08/2021 22:37 Title: Chapitre unique

Déjà, les citations d'Apollinaire, surtout de Alcools ♥
Je vais être honnête, ton texte m'a un peu secouée. Je m'y suis reconnue (un peu), je comprends Léna, j'aimerais la prendre dans mes bras et lui promettre que ça ira mieux.
On romantise beaucoup trop l'alcool (moi la première), particulièrement chez les jeunes, et il devient parfois difficile d'oublier qu'on est pas obligé de prendre une bière au bar, ou de boire en soirée, parce que c'est "normal", c'est dur de se sortir de ce schéma quand on en a pas conscience... J'espère en tout cas que tout va bien ou mieux pour toi et tes proches ♥

Pour en revenir à ton texte, il est si fluide et réaliste que ça devient facile de se glisser dans la peau de Léna, et brutal aussi. Il y a tellement de passages que j'aimerais citer, autant reprendre des paragraphes entiers ; l'addiction invisible, ses potes, l'appel du vide, les pensées embrouillés, le reflet qui n'est pas vraiment elle, tout.
J'aime beaucoup aussi cette note d'espoir sur la fin, un peu douce-amère, mais un peu d'espoir quand même.
Je ressors de ton texte touchée, un peu triste aussi, mais soulagée que quelqu'un ait mis des mots sur un vécu.

(Et je comprends toujours pas comment il est possible de sortir plus de 2000 mots en 1h, à chaque fois je suis épatée ->)

Réponse de l'auteur: Je ne suis pas surprise que tu adhères à la citation ♥ ce recueil d'Apollinaire est une vraie perle !
Quant au texte, je crois que je suis "contente" qu'il t'ait secouée (même si je ne veux en aucun cas raviver des trucs pas cool ou ce genre de choses) parce que je suis aussi très très convaincue que cette romantisation de l'alcool est un énorme problème de société, chez les jeunes notamment. Et ne t'inquiète pas, parce que je l'ai fait aussi et ça peut me reprendre d'ailleurs, c'est ancré à ce point dans notre culture...
Bref. Je m'égare.

Je suis très touchée par tes remarques sur le texte, sur le style. Cette alternance entre fluidité / remarques brutales étaient voulue, pour moi c'est quelque chose qui va avec cet état d'ivresse, l'esprit embrouillé, tout ça. Ma RÀR est aussi décousue que le texte, pour moi c'était quelque chose qui allait vraiment avec.
Pour la fin de ta review, je t'avoue qu'écrire ce texte a été une forme d'exutoire et si le lire a pu te faire du bien dans ce sens, j'en suis soulagée. Je t'envoie plein de câlins ♥ et mille mercis pour ton retour ♥

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.