Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

Commentaires pour Les John Foster
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.
Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 19/12/2022 21:43 Title: Le problème Mizenov

Coucou Mel,

Excuse-moi, j'ai mis du temps à venir lire ton nouveau chapitre (et du coup, avec ma mémoire de poisson rouge, je suis un peu perdue, parce que Mizenov ça me dit quelque chose, mais je n'arrive pas à le remettre, c'est son patron ?).

J'ai un peu triché et ai été lire la review de Tiiki sur ce chapitre, et je suis en train de faire des liens que je ne devrai peut-être pas faire, mais si Tiiki a raison et que le futur rdv avec l'escort c'est le premier chapitre, est-ce que la nana ne s'est pas fait refouler par Mizenov qui ne l'a pas du tout commandée, que Nick récupère et finit par tuer, parce qu'il a au final un très beau alibi : elle avait rdv chez Mizenov, donc les policiers vont le voir avant toute chose, et il y aura Chantal de l'agence qui confirmera le rdv. Et comme l'appel a eu lieu d'une cabine téléphonique, je pense que c'est un bout de piste qui va vite se refermer...

Mais j'extrapole sans doute, parce que je ne me souviens plus qui est Mizenov (je ne pense pas, à la réflexion, que cela soit son patron, mais plus un gosse de riche détestable, et Nick est quand même très envieux de ce qu'il n'a pas, que ce soit un boulot décent, un niveau de vie confortable, une femme à son bras...)

Je sens quand même le gros coup fourré pour le prochain chapitre...

Si tu pouvais juste me resituer Mizenov en ràr, ce serait gentil :)

Je te remercie pour ce chapitre qui me remet le pied à l'étrier (j'ai du mal à tenir le rythme de lecture des Sélections longues, et de celles des Aspics, mais je rattrape mon retard !).

Je te souhaite de très bonnes fêtes de fin d'année !

A bientôt !

Sif.



Réponse de l'auteur: Pas de soucis, je mets du temps à publier mes chapitres, alors qu'ils sont déjà écrits. J'ai un peu lâché, alors que vos review me donnent envie de me replonger dedans à fond ! Pour te répondre, Mizenov c'est le mari de Diana, l'amourette d'enfance de Nick. En cela, tu as bien cerné Nick. Il est bien évidemment jaloux de Mizenov pour au moins deux raisons : il est riche et il est marié à Diana. Ensuite, pour ce que tu imagines de la suite de l'histoire, je ne peux que te dire qu'il y a du vrai (et c'en est bluffant), mais aussi du pas tout à fait vrai. Pour ce qui est de la partie "cabine téléphonique", qui est - soyons honnête - une facilité scénaristique, elle a disparu dans la nouvelle version pour plus de réalisme dans une époque 2010's. Je ne te dis rien de plus parce que je voudrais que tu découvres la suite sans spoil. Mais j'admire ta perspicacité, tout en me disant que j'ai bien écrit mes personnages mais peut-être pas assez travaillé mes mystères... Bonnes lectures ! (je suis à la bourre aussi !)

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 17:05 Title: Le problème Mizenov

Est-ce que c'est lui, le client avec qui le rendez-vous du chapitre 1 s'est mal passé ?

A ce stade, on a beaucoup plus de questions qu'on a de réponses, et j'ai toujours l'impression de patauger dans la semoule (si ce n'est que j'ai la certitude que je n'ai plus aucune sympathie pour Nick, MDR). Cette fiction aborde des sujets sombres et difficiles, et le fait de vivre ça à travers ses yeux à lui ça rend les choses encore plus terribles. On voit bien toutes tes influences, et puis on comprend un peu mieux la référence visuelle à Psychose.

Merci pour ta participation aux Sélections flamboyantes en tout cas, et d'avoir joué le jeu des discu-lectus. J'espère que tu auras aimé l'aventure et que ça t'aura donné un regain de motivation dans ton projet. Bon courage pour la suite !

Réponse de l'auteur: Bonne question ! A vrai dire, c'est normal étant donné que tu viens littéralement de lire le chapitre pile au milieu de mon roman, donc les réponses ne vont commencer à arriver que bientôt... Et d'autres surprises t'attendent ! Merci beaucoup pour ta lecture, tes retour précieux, et encourageants. Je suis ravie d'avoir participé et oui, ça a véritablement boosté ma motivation et mon espoir dans ce projet que je compte vraiment mener jusqu'au bout. Quant au format des Sélection F. je pense vraiment qu'il a tout a gagner à rester ainsi. J'espère qu'il pourra reprendre l'an prochain et je serai ravie d'en faire la promotion. J'avoue néanmoins que de mon côté je n'ai pas beaucoup lu les autres, ce que je regrette... Je fais trop de choses à la fois. J'espère publier bientôt d'autres chapitres des John Foster.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:56 Title: L'heure de basculer

J'attendais et je craignais un peu l'action en effet. Le malaise que je ressentais depuis quelques chapitres s'est confirmé dans ses agissements ici. On ne peut pas dire que tu ne l'as pas amené petit à petit et en ce sens c'est bien fait, mais c'est violent, d'autant plus qu'on a l'agression de son point de vue.

Courage Juliette !

Réponse de l'auteur: Effectivement, tu avais senti que quelque chose tournerait mal, sans savoir exactement quoi. J'avoue que je suis assez satisfaite de cet effet. J'espère néanmoins que ça n'a pas été trop violent pour toi.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:51 Title: Diana, si tu es encore là...

Euh franchement ça me fait rien xD Je trouve sa vie vraiment très triste mais il est beaucoup trop obsessionnel, ses réflexions et ses réactions sont flippantes et me rendent très mal à l'aise. On dirait qu'il est sur le fil et que cette brusque confrontation à la réalité menace de faire tout basculer.

Réponse de l'auteur: Ah carrément, il te fait déjà flipper ! Bon... j'imagine que tu as un radar aiguisé.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:47 Title: Le goût de l'affront

Donc ces chaussures lui donnent un regain d'assurance, visiblement. Cool pour son porte-feuille.

Pas très sympa le Ryan, puisque tu demandes. Il a l'air d'être le genre de patron qui écrase l'air de rien ses employés et flirte avec l'humiliation (rien que la manière qu'il a de répondre à Nick, merci mais non merci). Tout ce que je n'aime pas.

Réponse de l'auteur: Exactement ! Mais quel pouvoir ont-elles vraiment ? Bon, je ne vois pas comment on peut apprécier Ryan de toute façon, je ne l'ai pas tellement développé ce gars-là. Peut-être à faire ?

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:42 Title: Regain d'attention

C'est frustrant et très (trop?) mystérieux, mais en même temps je ne dirais pas que ça n'apporte rien, tu dresses un tableau saisissant de la/sa misère de chapitre en chapitre. On a beaucoup d'empathie pour lui et en même temps... on craint un peu le pire, je t'avoue. Il y a des trucs dans son comportement/son rapport aux autres/aux femmes qui me font un peu tiquer. Peut-être que je me trompe. Je ne sais pas exactement dans quel sens tu vas, mais j'ai pas envie d'avoir trop d'empathie pour ce bonhomme.

Réponse de l'auteur: Crois-moi, il est normal que tu n'aies plus envie d'apprécier Nick à ce stade. C'était un effet volontaire que je voulais produire : le montrer comme un homme dont on a pitié, qu'on voudrait voire avoir une vie meilleure et d'un coup... on n'est plus si sûr·e que ça de le vouloir.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:33 Title: La chance tourne-t-elle ?

"Aujourd'hui, elle n'était plus qu'un rêve envolé et lui une poussière sur la Terre." C'est joli !

Et tu vas rire (ou pas, désolée si c'est le cas), je viens de comprendre que les John Foster c'était la paire de chaussures. Le contraste entre le bel objet et la vie un peu misérable de Nick, ça fonctionne très bien. Tout le paragraphe sur le fait que personne ne croirait à un tel tableau, et la plaisanterie avec Obama en kilt, c'était très bien fait.

Réponse de l'auteur: C'est normal que tu ne connaisses pas spécialement cette marque de chaussure, je ne la connaissais pas avant de chercher à quoi pouvaient ressembler cette fameuse paire de chaussures, ahah ! J'aime beaucoup qu'en lisant tu découvres petit-à-petit les éléments explicatifs de mon histoire.

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:29 Title: Dégénérescence familiale

Nick n'a clairement pas une vie enviable, il me fait vraiment de la peine. Chaque chapitre permet de creuser un peu plus sa psychologie ; ici, la découverte de sa mère fait l'effet d'un véritable coup de poing.

Je continue ma lecture.

Réponse de l'auteur: J'espérais vraiment que la relation de Nick avec sa mère soit un peu la goutte d'eau qui fait déborder le vase de la pitié. Ca fonctionne pour toi, top !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:25 Title: Nick Johnson

J'aime bien la longueur de tes chapitres, ça se lit très bien. Ce chapitre était vraiment bien écrit, j'ai beaucoup aimé tout ce discours sur la pauvreté, le cercle vicieux, la rue, le corps. On est presque trempés jusqu'à l'os nous aussi.

A ce stade, on essaie toujours de faire le lien entre les trois premiers chapitres, de comprendre tes choix de narration... hâte que ça s'éclaire, pour l'instant tu installes le brouillard et les ambiances.

Réponse de l'auteur: Je suis contente de lire que le décors transparait dans ta lecture, ça implique que j'ai pas tant de travai que ça à faire sur l'ambiance... Ca me rassure !

Reviewer: Pruls Signé [Signaler ceci]
Date: 24/11/2022 16:19 Title: Le début de la fin

Bonjour Mel !

Je me penche enfin sur ton texte, c'était tombé sur un mois où j'étais pas hyper dispo, là j'ai plus de temps.

Ce premier chapitre est bien écrit, et fait vraiment froid dans le dos. On voit l'agression venir à 10 kilomètres, et quand on y est c'est encore plus insoutenable. A chaud, je te dirais que je ne m'attendais pas à quelque chose d'aussi violent dès le premier chapitre, donc je ne sais pas trop. Et je me demande où tu vas, bien sûr. Parce que ça ne semble pas du tout correspondre au résumé à première vue. Donc je suis curieuse de comprendre comment tu as construit ce texte.

A très vite !

Réponse de l'auteur: Effectivement, c'est un prologue brut de décoffrage, qui peut déjà faire le tri parmi les lecteur·ice·s : c'est-à-dire que celleux qui n'aiment pas trop la violence ou ne peuvent pas la lire n'iront pas plus loin, et celleux qui auront été piqué par le mystère continueront au moins un peu pour trouver des réponses. J'ai utilisé ce procédé beaucoup utilisé dans le thriller (surtout au cinéma). C'est in medias res, c'est sûr... J'espère que tu as continué par intérêt !

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 10/10/2022 14:17 Title: L'enquête jalouse

Coucou Mel,

Oh, mais de rien, c'est tout naturel pour moi de donner des retours :) D'autant plus quand c'est une histoire en cours...

Alors, là, je trouve qu'on passe par pas mal d'aspects de la personnalité de Nick qui, je trouve, est en train d'évoluer, et pas forcément dans le bon sens. Mais bon, j'ai cru comprendre qu'on allait voir sa chute/son basculement.

On part d'un mec un peu loser, qui a pas une vie facile du tout, et qui paraît super passif face aux événements qui lui arrivent sur la tronche. Bim, les chaussures magiques arrivent et il prend de l'assurance, dit non à son employeur. L'épisode avec sa voisine, il n'a que Diana en tête et il agresse purement et simplement sa voisine, tout en se rendant compte plus tard que c'était pas l'idée du siècle. J'ai l'impression qu'il a quand même réussi à se faire peur et se fait petit dans la copro (il en a parfaitement raison, est-ce que s'il s'excusait, ce serait bien pris ? C'est quand même super grave, et ça aurait pu l'être plus...)

Et là, rebelote, Nick nourrit son obsession de Diana. Mais qu'est-ce qu'il va en faire de ces infos glanées ? ça me fait vachement peur pour lui (qui du coup commence à perdre ma sympathie), parce que là, ça ressemble à un commencement de préméditation.

Bon, ben je suis toujours à fond, Mel :) (En fait, cela résonne pas mal avec ce que je vois de la série Dahmer, chut, j'y vais à petite dose, je n'en suis qu'au quatrième épisode. Mais bref, je trouve pour le moment que c'est bien fait, parce que cela s'intéresse à ce qui a fait de cet homme un tueur en série qui a quand même l'air d'en tenir une sacrée couche niveau psy).

J'ai hâte de lire la suite !

A bientôt,

Sif.



Réponse de l'auteur: En résumé, tu as saisis la psychologie de Nick, en tout cas celle que je lui ai imposée, et aussi le fil de l'intrigue. Je pense que tu n'es pas au bout de tes surprises, en tout cas je l'espère ! Je ne connais pas cette série, mais ce que tu m'en dis me donne envie de regarder. L'esprit est bien là, un peu comme le film Joker qui tend à montrer comment il devenu si antipathique et cruel. Pas pour l'excuser, mais pour le comprendre.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 05/10/2022 16:03 Title: L'heure de basculer

Coucou Mel,

Tu as une petite confusion sur la signification du mot tailleur (le tailleur gris du père de Nick), c'est soit la profession, soit un costume mais de femme... (deuxième paragraphe).

"La vie est courte, profites-en, pauvre idiot." Je ne peux qu'encourager Nick !!!

Oh purée, Nick, soudainement, tu m'es beaucoup moins sympathique.

C'est dingue ce qu'il est obsessionnel sur ses chaussures, sur Diana qu'il a fantasmé pendant des années sans rien faire !

Je n'ai pas encore compris si tu écris de manière chronologique ou pas, donc si la toute première scène du premier chapitre a déjà eu lieu ou pas, ou si cette pulsion / agression de Juliette est la première fois où il se rend compte qu'il peut passer à l'acte. J'aime beaucoup la différence de perception de l'apparence de Juliette qui devient plus ordinaire une fois qu'elle l'a repoussée.

Nick devient flippant !

Et j'ai hâte de lire la suite !

Merci pour ce très beau texte, Mel !



Réponse de l'auteur: Oh oui, merci ! Tu as raison, c'est une confusion de tête en l'air ! Obsessionnel, c'est tellement lui en un seul mot. J'aime beaucoup voir que ce que j'écris peu te faire changer d'avis sur le personnage à travers le texte/temps. Ne t'en fais pas, tu devrais tout comprendre au-fur-et-à-mesure. Merci beaucoup pour tout tes retours ! C'est super motivant pour moi.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 05/10/2022 15:43 Title: Diana, si tu es encore là...

Ah ben là, sans être vache, c'est quand même de sa faute, à Nick. S'il s'était tenu un peu plus au courant de ce que devenait son amour d'enfance/adolescence, il n'aurait pas subi une désillusion. Et si en plus il n'a jamais exprimé ce qu'il ressentait à Diana, ben elle peut pas le deviner, surtout qu'il a l'air plutôt doué à cacher ses émotions. L'amour à sens unique, c'est pas hyper confortable, mais clairement, elle lui devait rien, et elle a fait sa vie, et elle avait parfaitement raison de le faire.

Après, à voir ce que cela va provoquer chez Nick de se prendre la réalité en pleine face... Parce que son équilibre paraît déjà compromis, avec ou sans super chaussures.



Réponse de l'auteur: On est d'accord, et à un moment donné, le statut de victime à ses limites.

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 05/10/2022 15:21 Title: Le goût de l'affront

Ryan ? Oh, mais il est adorable (non, c'est pas vrai, c'est un gros con).

Je suis contente de voir Nick qui a l'air d'enfin agir plutôt que de subir sa vie, les événements, se laisser porter voire couler.

Il paraît que Red Bull donne des ailes, mais les John Foster aussi, non ?

C'est dingue que les gens paraissent apporter plus d'attention (et positive avec ça) à Nick depuis qu'il les porte !



Réponse de l'auteur: C'est dingue n'est-ce pas, c'est magique...

Reviewer: Sifoell Signé [Signaler ceci]
Date: 05/10/2022 15:08 Title: Regain d'attention

Oh il y a un truc qui me fait écho, là, c'est que je trouve que Nick commence à s'insensibiliser. Là on se dit, chouette, sa voisine l'invite, elle a l'air sympa et mignonne, alors enfin du positif, et Nick a tellement foi en lui et en ce qui peut lui arriver de bon que non, il ne montre rien...

C'est pour ça que je me demande de plus en plus s'il n'est pas en train de basculer dans la folie, Nick... Déjà, ces fameuses grolles qui viennent d'où, d'ailleurs (parce que le chapitre sur la boîte à chaussures qui apparaît magiquement sur son chemin, plus j'y pense, et plus pour moi c'est le début du basculement), donc les John Foster prennent une importance de plus en plus forte dans la vie de Nick, dans sa motivation, il y a une sorte de croyance magique autour de ces chaussures... Il va pas très très bien Nick !



Réponse de l'auteur: Pour sûr, tu as identifié le noeud de l'histoire !

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.