Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Un échec n'est ni plus ni moins qu'un petit caillou sur le chemin de la réussite. L’abandon, c’est admettre que rien n’existe au-delà de ce vulgaire petit rocher sur lequel nous venons de trébucher, qui blesse nos chairs, annihile notre volonté. Ce que l’on nomme le courage, c'est savoir se relever et avancer malgré les plaies du corps et les peines de l’âme.
C’est sans aucun doute le meilleur des choix à faire.

Et pourtant, je ne le ferai pas. Pas plus que je ne céderai à la douce tentation d’abdiquer en criant grâce.

Je m’assierai au milieu du chemin, je prendrai ce petit caillou au creux de mes mains. J’écouterai ce qu’il a à me dire :

«Toi qui vient de trébucher à cause de moi, ne me hais point, je viens de t’offrir un instant de répit dans ta course incessante. Ne te préoccupe pas de tes égratignures, ne regarde plus ton sang couler. Lève plutôt les yeux vers le ciel, écoute, sens et ressens tout autour de toi. Tu es en vie. C’est là ta victoire, ta réussite. Rien d’autre ne compte, rien d’autre n’est important. »

Oui, cela, je le ferai.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.