Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Thème de minuit, de la nuit du 17 octobre 2020, sur le mot “Soumission” & l’image, “Always yours” au centre de perles de Cosiela Borta sur unsplash
“À jamais tienne”
Les trois mots s’étalaient en déliés savants sur la carte de Saint-Valentin.
Jamais des mots n’avaient été aussi bien choisis. Elle aurait pu écrire “Toujours tienne” mais ce toujours là, à l’époque où elle avait tracé ces mots, n’aurait été qu’un pâle “encore”. Et un “encore” de bien peu de jours. À peine de quoi faire un week-end.
Un week-end qui avait pris fin avant même le café du déjeuner. À quinze heures, tout était terminé. La première sonnerie de l’horloge s’était élevée. Week-end, amourette, bagages, tout était emballé.
Cheveux aux vents, l’insoumise était repartie. Toujours libre.
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.