Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Nuit du 31 octobre 2020, thème de 21 heures sur le mot « ombre »
Gonthier, raide comme la justice, faisait face à son dressing. Cintres et étagères ployaient sous l’excès de poids. Un soupir satisfait souleva sa poitrine avant de la laisser retomber. D’un geste rapide, il sortit de sa poche son agenda électronique et consulta le programme de sa journée. Chargé comme d’habitude, mais des rendez-vous moins cérémonieux que d’habitude. Il balaya une nouvelle fois les larges espaces de rangement, hésita un moment, paru se décider, tendit la main, se ravisa et se tourna vers un cintre recouvert d’une étoffe aérienne et sombre.

Gonthier se dirigea d’un pas décidé vers le grand miroir de la chambre. Son costume de tweed vert mousse, assorti à une chemise vert d’eau et une cravate en soie émeraude allait parfaitement avec l’ombre vaporeuse et dansante qu’il s’était choisie. Il prit un tube de colle à postiche dans un des tiroirs et se mit en devoir de coller l’essentielle silhouette noire à ses chaussures. Il ne se souvenait plus quand il avait perdu la sienne, ni même pourquoi, mais les interminables rangées de boutiques des centres commerciaux qu’il arpentait, lui avaient permis de se faire une magnifique collection.

La sonnerie du téléphone interrompit le cours de ses pensées.

« Chef ? Demanda la voix suraiguë de la secrétaire du centre de surveillance. Est-ce que vous allez bientôt arriver ? Nous avons encore des excentriques à l’accueil. Ils insistent pour voir un responsable. On leur aurait volé leur ombre. »
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.