Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Notes d'auteur :
Bienvenue dans un autre univers. Gaeterra, mon original steampunk. ^^

Darwish prit quelques secondes pour dévisager ses compagnons de route. Il y avait Flycka la fille du prothésiste. Elle aidait souvent son père à l’atelier. Il l’y avait vue plusieurs fois lorsqu’il allait faire ajuster sa prothèse.

Il ne connaissait pas le nom du troisième mais il savait qu’il ne l’apprécierait pas. Grand, les cheveux longs châtains coiffés en tresses, il portait une veste en soie rose clair, une chemise blanche immaculée et une boucle d’argent à sa ceinture de pantalon rutilante. Un riche. Sûrement le fils d’un magnat du métal précieux qu’on trouvait à Tec-Ma. Ses yeux clairs regardèrent brièvement les maisons s’effondrer dans des volutes de fumée et un vacarme assourdissant. Un sourire moqueur étira ses lèvres. Darwish eut la furieuse envie de le lui faire ravaler. Leur monde s’effondrait et ça l’amusait ?

- Ne soyez pas aussi surpris, dit-il. Ce n’est pas comme si ça ne devait jamais arriver. Depuis le temps que les techniciens et les magiciens sont en guerre, c’est même étonnant que ça n’arrive que maintenant. Vous ne trouvez pas ?

Darwish voulut répliquer quelque chose mais l’autre avait raison sur un point : ils n’étaient pas les premiers de Tec-Ma à partir pendant un bombardement. Théophaste lui avait même enseigné l’itinéraire pour rejoindre l’Ile des Naufragés, une île où disait-on, tous les réfugiés de Tec-Ma étaient venus habiter.

Il se contenta de détourner le regard et s’efforça de penser au chemin qui les attendait. La nuit tomberait dans quelques heures, il fallait absolument qu’ils aient trouvé un abri d’ici-là.

Flycka tomba à genoux sur le sol, le visage noyé de larmes.

- Pfff ! Les filles… soupira l’autre.

Darwish s’approcha d’elle. Il comprenait ce qu’elle ressentait. Il n’avait pas perdu de parent dans cet affrontement-là, mais il y avait plusieurs années. Il avait eu du mal à s’en remettre, même avec l’aide de Théophaste.

- Il faut qu’on avance, dit-il doucement.
- Oui. Avançons, reprit l’autre. Il n’y a plus rien pour nous ici. En fait, il n’y a jamais rien eu.
- On a perdu des parents, nous, dit Darwish.
- Moi aussi, fit l’autre. Mais vous savez quoi ? Je m’en fiche. Je voulais partir depuis longtemps. Tec-Ma n’est qu’une bombe à retardement. Comme moi. Je serais parti quand même. Même si tout n’avait pas explosé.

Darwish eut envie de lui demander pourquoi il avait spécialement attendu ce jour-là mais s’abstint.

- Comment vous vous appelez, au fait ? Moi c’est Cumber.
- Darwish.
- Flycka.

Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.