Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

Nos héros continuèrent donc leur noire exploration, redoublant de prudence compte tenu de leur dernière mésaventure.

-Stop ! crièrent de concert Ozzie et Malou. Nous voici face à une gigantesque porte !

-Sauriez-vous l'ouvrir ? leur demanda Dorian

-Heu...penses-tu sincèrement que ce soit une bonne idée ? demanda Ozzie

Stryte émit un soupir agacé face au comportement pusillanime de son ami et se précipita pour tenter d'ouvrir la porte qui leur faisait face. En vain. Soit que cela relevait également d'une mauvaise magie, soit que cette poignée n'avait été manipulée depuis bien longtemps.

-Bon, laissez faire les professionnelles ! En espérant que celle-ci ne se fonde pas dans le mur comme la précédente.

Kelly s'avança à son tour vers la porte et demanda à ses amis de s'en écarter pour effectuer sa manœuvre en toute sécurité. Après quelques instants de concentration, elle effectua une magnifique pirouette digne des plus grands maîtres en arts martiaux qui lui permit, d'un bon coup de pied, de défoncer la porte récalcitrante.

-Et voilà le travail ! s'exclama Kelly avec contentement.

Aussitôt, un gigantesque et bruyant flot, comme un essaim de créatures volantes, jaillit de la salle déverrouillée, fonçant sur nos héros. Ce flot du mal était à base d'horribles créatures volantes aux yeux jaunes globuleux, aux becs munis de rangées de petites dents tranchantes, évoluant dans l'air grâce à leurs ailes de démons tout en poussant des cris stridents. Les compagnons se débattirent de toutes leurs forces face à cette soudaine attaque aérienne.

-C'est une vraie tornade ! cria Dorian, luttant avec peine contre toutes ces ailes qui le frappaient de plein fouet.

Malou et Moddey essayèrent bien de croquer quelques volatiles, mais ceux-ci jouissaient d'une rapidité redoutable !

-AU SECOURS !!! hurla Yalla qui vraisemblablement jouait de malchance, J'AI UNE DE CES BESTIOLES DANS LES CHEVEUX !!!

La malheureuse avait beau se secouer, la créature continuait à s'agiter dans sa chevelure. Saisissant le volatile à deux mains, elle parvint, au prix d'un sacrifice capillaire, à s'en débarrasser.

Après quelques instants, l'averse d'ailes et de cris cessa. Les compagnons purent relever la tête.

-Saletés ! s'énerva Yalla en se recoiffant à grand peine.

-Et nous ne sommes qu'au début de notre exploration ! fit remarquer Moddey. Je n'ose imaginer quels pièges nous restent à affronter dans cet immense manoir !

-Vachement rassurant ! maugréa Malou.

La salle que Kelly venait d'ouvrir s'avéra un peu moins obscure et la bande découvrit qu'elle renfermait une gigantesque bibliothèque !

-Je ne sais pas qui peut ou pouvait bien habiter cette demeure, mais mon instinct me dit qu'ils aiment ou aimaient la lecture ! observa Moddey.

Mais, alors que les amis avaient commencé à longer les étagères poussiéreuses, Ozzie sentit quelque chose le frapper violemment à l'épaule.

-Ah non ! se fâcha-t-il. Comme si ce n'était pas déjà assez effrayant comme ça, vous vous amusez à me faire peur !

Ses compagnons ne comprirent pas ce qu'Ozzie voulait dire et clamèrent leur innocence. De fait, aucun n'était responsable de ce coup ! C'est alors que Stryte sentit aussi quelque chose le frapper dans le dos.

Ce fût bientôt le groupe entier qui fut bombardé par des projectiles, en l'occurrence des livres jaillissants des étagères pour venir les percuter violemment !

-Vite ! Courrez ! cria Stryte.

Les bouquins maudits accélérèrent aussi la cadence à mesure que la troupe fonçait à travers la bibliothèque possédée !

Les compagnons parvinrent bien vite au bout de la bibliothèque qui, à leur grande horreur, s'avéra une impasse, une autre étagère s'élevant devant eux tandis que les livres enragés les rattrapaient !

-Cette fois, c'en est fait de nous ! geignit Ozzie, désespéré.

-Attendez un peu ! s'écria Dorian.

Le garçon venait d'examiner l'étagère qui leur bloquait le passage. Il avait remarqué que trois livres en dépassaient parmi tous les autres bien rangés. Il se rappela alors un jeu auquel il aimait jouer et qui contenait une énigme du même genre ! Au hasard, il renfonça chacun des livres proéminent un par un, mais ceux-ci rejaillirent aussitôt. Ce n'était pas la bonne méthode. Il essaya dans un autre ordre et le résultat fut le même. Et l'ouragan de pages approchait dangereusement. Dans un geste désespéré, il appuya sur les trois à la fois. Cette fois, ils restèrent enfoncés et les livres volants se rangèrent bien sagement. Une nouvelle fois, les amis venaient de narguer la mort !

-Ouf...Il était moins une ! Bravo Dorian ! souffla Kelly

-Et maintenant ? demanda Malou.

-Attendons un peu ! dit Dorian. Peut-être que dans quelques instants, une sortie s'ouvrira ! Ca fait souvent ça dans les jeux.

La sortit s'ouvrit bien, mais pas de la façon attendue par le groupe. Le sol se déroba sous leurs pieds, précipitant les compagnons dans un gigantesque toboggan aux violentes boucles et virages, dont les parois se renvoyaient leurs cris de terreur. Et ce n'était rien par rapport à ce qui guettait la troupe en fin de descente !
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.