Lien Facebook



En savoir plus sur cette bannière

- Taille du texte +

L'ouverture creusée par Moddey et Malou débouchait sur un étroit tunnel au bout duquel luisait un zest lumineux.

-On m'a toujours dit qu'il ne fallait pas suivre la lumière au bout d'un tunnel, geignit Ozzie.

Ne faisant aucun cas de ses dires, les explorateurs de l'ombre se dirigèrent vers la lumière, sachant que dans un tel arsenal, cela ne pouvait être bon signe.

Quand ils atteignirent l'endroit illuminé, ils en furent d'abord éblouis (normal quand on a passé tant de temps dans le noir). Quand leurs yeux s'habituèrent à la lumière, tous furent frappés d'horreur et d'effroi une nouvelle fois. La raison était qu'ils avaient pénétrés dans une grande salle circulaire dont le sol était jonché d'ossements. Probablement les précédentes victimes de ce lieu. Parmi les compagnons, seuls Moddey trouva quelques réjouissances à cette vision.

-Tous ces os ! De quoi faire un festin !

Déjà, il s'apprêtait à aller se servir en se léchant les babines. Stryte le retint par la queue.


-Idiot ! Ta gourmandise te perdra ! Autant d'ossements dans une seule pièce, il doit y avoir un os...si j'ose m'exprimer ainsi !

Dorian repéra à l'autre bout de la pièce ce qui donnait l'espoir d'une issue.

-Les amis, j'ai localisé la sortie, dit-il en la désignant. Il s'agit maintenant de l'atteindre sans bobos !

Kelly se précipita devant, malgré les recommandations de prudence.

-Que des ossements inoffensifs ! Pas de quoi s'inquiéter !

Mais Kelly apprit bien vite que l'impulsion est mauvaise conseillère ! En effet, le deuxième des Trois Fléaux les observait sous couvert d' invisibilité. Il s'agissait de Skhorns qui ricanait intérieurement à la perspective de la surprise qu'il leur avait réservé. Il claqua bruyamment des doigts, faisant sursauter les amis qui ne purent bien sûr pas trouver la source du bruit.

-Qui..qui a fait ça ?...trembla Ozzie.

Personne ne le savait. Et c'est alors que la « surprise » de Skhorns se mit en branle. Comme mus par quelque force funeste, les ossements se mirent à gesticuler, sans aide extérieure, pour venir s'assembler entre eux afin de former des corps. Des corps évoluant mécaniquement, comme dénués de toute forme de libre arbitre ! Simples puzzles d'os revenant maladroitement à un souffle de vie. Nos héros se recroquevillèrent les uns contre les autres, face à ce qui fut bientôt une armada de squelettes s'avançant vers eux en poussant de grands râles et qui finirent par les acculer.

-Et maintenant ?...gémit Malou, les yeux écarquillés de terreur ?

Un squelette se jeta brusquement sur le groupe en rugissant. En quelques instants, il retrouva son état initial suite à un bel enchainement technique de la part de Stryte qui parût surpris du résultat de son mouvement réflexe. Il décida de faire subir le même sort à d'autres squelettes arrivant en renforts. Encouragés par son audace, ses amis vinrent lui prêter main-forte. Kelly, elle-même connaisseuse en négociation musclée, mit à elle seule une bonne dizaine de squelettes hors d'état de nuire. Yalla et Dorian étaient loin d'être pris au dépourvu. Malou et Moddey mordaient pour leur part les tibias et autres articulations à leur portée. Il suffisait d'arracher un seul os pour que les corps se désagrègent.

-POUAARK !!! fit Moddey, ces os sont infects ! Ils ont un atroce goût de vieux renfermé !

Ozzie, pour sa part, n'en menait pas large dans un premier temps. N'ayant pas l'âme combattante, il ne pouvait que prier lorsqu'un groupe de squelettes s'avança vers lui en grognant. Aux abois, le pauvre Ozzie ne pût que lancer un grand cri d'effroi. Un cri si puissant qu'il pourrait facilement réveiller vingt cimetières ! Le malheureux ferma les yeux, croyant son heure arrivée. Ne sentant rien venir, il se résolut à ouvrir les yeux. Il constata avec stupéfaction l'effet de son précédent cri sur les assaillants, qui furent de nouveau réduits à des amas osseux. Le fait d'avoir trouvée son arme redonna confiance à Ozzie. En effet, comme tout bon membre de la famille chiroptère, Ozzie possédait la force du sonar qui, utilisé de la bonne façon et au bon moment pouvait s'avérer une arme redoutable contre qui n'était pas préparé ! Ainsi, tout un chapelet de squelettes tomba sous les coups de sonar d'Ozzie ! Et bientôt, grâce aux efforts combinés des membres de l'équipe, les squelettes furent tous réduits à des tas d'os inanimés. Les amis ne furent pas peu fiers de leur travail d'équipe !

-Bien bien ! fit Kelly avec satisfaction, moi qui craignais un dur défi, je suis heureuse de voir que je me suis trompée !

-TU N'AS ENCORE RIEN VU, MORTELLE !!!

Skhorns se révéla aux héros, qui, quoique surpris, n'en furent pas effrayés pour autant, venant d'affronter une armée de squelettes !

-Tiens ! Un nouveau sac d'os, lança Kelly présomptueusement. Tu viens aussi te faire mettre en pièces ?

Skhorns lui répondit par un rictus mauvais, ce qui devait être une manière de sourire.

-Je me nomme Skhorns, mortels, et je suis maître en cette pièce ! Je vois que vous avez triomphé de ma collection de squelettes, mais maintenant c'est moi que vous allez devoir affronter ! Je dois dire que je serais ravi d'ajouter vos os à ceux des misérables ayant trépassés avant vous !

Kelly, toujours aussi impulsive, ne pût retenir un éclat de rire, mais ne fût guère imitée par ses amis qui avaient vite compris que ces ossements ne s'étaient pas faits tout seuls !

-Voyez-vous ça ! Et où sont tes renforts dans ce cas ?

De nouveau, Skhorns claqua des doigts, impassible. Les ossements se mirent à gesticuler et à virevolter à travers la pièce en une gigantesque tornade qui empêcha nos héros de voir distinctement ce qui se tramait.

Quand l'ouragan cessa, Kelly comprit qu'elle avait gravement sous-estimé l'adversaire. Devant elle apparût un golem osseux formé de Skhorns fusionné à l'intégralité des os de la salle ! Le Fléau rit bruyamment, ravi de lire la décontenance sur les visages adverses !

-MAINTENANT MORTELS, PREPAREZ-VOUS A PERIR COMME TOUS CEUX AYANT OSE M'AFFRONTER !!!

Le monstre osseux se rua vers la troupe qui réalisa qu'elle ne pouvait faire face à un géant pareil !

-VITE !!! TOUS VERS LA SORTIE !!! cria Dorian.

L'ennui était que la sortie en question se trouvait derrière Skhorns qui leva le bras afin d'asséner un coup destiné à réduire nos héros en flaques sanguinolentes. Mais, encombré par son poids, il ne pût donner un coup aussi rapide qu'il aurait voulu ! Les compagnons en profitèrent pour lui filer entre les pattes, au sens propre comme au figuré, et se précipiter vers l'issue indiquée par Dorian, ce qui rendit Skhorns fou de rage

Quand les compagnons franchirent l'issu, ils virent qu'un obstacle s'y trouvait. De par sa vision nocturne très performante, Ozzie fut le premier à voir que cela ressemblait à un moyen de transport.
-On dirait un chariot minier, ou un truc de ce genre...

-Tous à bord ! ordonna Stryte.

Quand bien même nul ne savait où cet engin les mèneraient, il représentait leur seul espoir. Les compagnons se dépêchèrent d'y monter. Déjà, ils entendaient le démon accourir dans leur direction ! Yalla se dépêcha de tirer un levier à l'avant du chariot qui entama sa course sans plus attendre. Le wagon ne tarda pas à gagner en vitesse, et les cris rageurs de Skhorns finirent par se perdre au loin.

-Ouf ! fit Yalla, je crois qu'on l'a enfin semé !

C'est alors que le wagon ralentit brusquement et se pencha dangereusement vers l'arrière, comme si une main géante l'avait agrippé. C'est alors que des mains squelettiques apparurent à l'arrière du wagon, bientôt suivi du visage de Skhorns. Celui-ci n'avait pas lâché l'affaire !

-DANS TES RÊVES, MA BELLE !!! rugit-il.

Le chariot entamait une nouvelle descente.

-LES GARS !!! hurla Stryte. TASSONS-NOUS A L'AVANT DU CHARIOT !!:

Le mustélidé espérait, par cette manœuvre, mettre le maximum de poids à l'avant du véhicule pour le faire accélérer en descente, espérant ainsi déstabiliser Skhorns qui restait toutefois fermement accroché !

-PERSONNE N'A JAMAIS ECHAPPE AUX TROIS FLEAUX !!! JE DIS BIEN : PERSONNE !!! beugla-t-il en se hissant davantage à l'arrière du chariot.

Malou, qui s'était risquée à regarder en avant, hurla soudainement :

-ATTENTION !!! BAISSONS-NOUS !!!

Le groupe s'exécuta, évitant ainsi une fatale collision frontale avec le plafond d'un étroit tunnel dans lequel le wagon se glissa. Skhorns, beaucoup trop grand et trop large pour passer, n'eût pas autant de chance. Le choc fut sonore, tel un grand éclatement, et les os se retrouvèrent de nouveaux éparpillés, cette fois définitivement.

Bien que débarrassés de leur poursuivant, la bande était toujours entraînée par le wagon dans une course endiablée. Leurs cœurs commençaient à chavirer.

-Oh misère...gémit Malou. Maman m'a toujours interdit d'aller dans les Montagnes Russes !!!

-Et moi c'est la dernière fois que je monte à bord d'un train fantôme ! ajouta Moddey

-Je ne me sens pas bien du tout, dit Yalla, le cœur au bord des lèvres.

-Moi non plus, gémit Ozzie.

Il suffit d'un virage de plus pour arracher des vomissements aux aventuriers. Enfin, le chariot stabilisa sa course, ce qui donna à Stryte le loisir de réfléchir un peu à ce qu'avait dit Skhorns.

« Il s'est présenté comme un des Trois Fléaux. Si lui en était un, se pourrait-il que Gaffor en était un aussi ? Dans ce cas, cela signifierait qu'il nous en reste encore un à affronter et qui risque de s'avérer encore plus coriace ! »

Stryte sentait que lui et sa bande n'étaient pas au bout de leurs peines. C'est alors qu'une nouvelle porte s'ouvrit devant le chariot...
Vous devez vous connecter (vous enregistrer) pour laisser un commentaire.